Dans l'actualité récente

Ronaldinho se lance dans un nouveau sport : le teqball

Voir le site Téléfoot

Lionel Messi et Ronaldinho (FC Barcelone)
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-10-20T14:44:49.707Z, mis à jour 2016-10-20T14:55:52.080Z

Le Brésilien de 36 ans ne foule plus les terrains de football depuis un an, mais il ne reste pas inactif. Le voilà ambassadeur d'une discipline taillée pour ses qualités techniques. Attention, ce n’est pas à la portée de tout le monde !

Certes, il dispute quelques matches de gala par-ci par-là. Bien sûr, il n’a pas perdu son sourire. Mais depuis septembre 2015, Ronaldinho ne joue plus. Après l’AC Milan en 2011, le champion du monde 2002 est rentré en Amérique du Sud, entre le Brésil et le Mexique. Fin septembre 2015, il résiliait son contrat avec Fluminense.

Une reconversion facile


Depuis, plus rien au niveau professionnel. A 36 ans, « Ronnie » est proche de la fin de sa carrière. Mais l’ancien génie du PSG et du FC Barcelone gravite toujours dans le monde du ballon rond. On le voit disputer des matches d’exhibition (il doit bientôt faire une pige en D3 mexicaine), et désormais, il est lié à un autre sport : le teqball. Et Ronaldinho n’a pas de quoi être déboussolé par cette discipline dont il est ambassadeur. C’est même tout le contraire.

Le show Ronnie


Le teqball est un mix entre le tennis-ballon et le tennis de table. Il se pratique sur une table incurvée. Les joueurs s’envoient un ballon et ont le droit à trois touches de balle maximum pour contrôler et renvoyer le cuir. Et cela n’a rien d’un jeu seulement distrayant ! En tout cas, pas quand on s’appelle Ronaldinho. Dans la vidéo mise en ligne par la fédération de teqball, le Ballon d’or 2005 se donne à fond pour pousser son adversaire à la faute.



Et bientôt de retour au Barça ?


S’il est moins affûté physiquement que durant ses glorieuses années barcelonaises, Ronaldinho n’a rien perdu de sa technique. Contrôles, jongles, têtes, équilibre, le Brésilien est un esthète. Le Barça n’a pas oublié le joueur qui contribua à ramener le club au sommet, entre 2003 et 2008 (une Ligue des champions, deux Ligas). Selon la presse espagnole, un poste d’ambassadeur des Blaugrana est prévu pour l’Auriverde lorsqu’il annoncera officiellement la fin de sa carrière.