Dans l'actualité récente

Rooney, nouveau maître à jouer de Manchester United ?

Voir le site Téléfoot

error
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-12-19T11:15:55.174Z, mis à jour 2016-12-19T11:18:11.461Z

La mue s'est opéré pour l'ancien buteur qui excelle désormais à faire l jeu pour ses partenaires.

Wayne Rooney est sans conteste l’une des légendes du football anglais. Meilleur buteur de l’histoire des Three Lions, il est le meilleur attaquant que le royaume ait connu au XXIème siècle. Pourtant, le capitaine mancunien est en train d’opérer une véritable transition dans son jeu.


Le buteur devenu passeur

Révélé à l’Euro 2004, le natif de Liverpool n’a pas tardé à se faire un nom sur les pelouses du vieux continents pour sa capacité à créer le danger dans la surface adverse. Avec douze saisons consécutives à plus de 14 buts, le N°10 des Red Devils, a tout connu du côté d’Old Trafford avec notamment deux saisons à 34 buts en 2009-2010 et 2011-212.

Pourtant cette saison, la courbe s’est inversée. Désormais plus éloigné du but, soit en soutien de l’avant-centre soit exilé sur le côté gauche, Rooney brille désormais comme véritable play maker. Si sa capacité à faire briller les autres ne s’est jamais démentie, c’est désormais devenu une tendance lourde. Cette saison, il facture déjà neuf passes décisives pour seulement trois réalisations !


Un véritable milieu de terrain

Bien qu’il ait toujours été un attaquant particulièrement complet et altruiste, c’est simplement la deuxième fois dans sa carrière qu’il voit son nombre d’offrandes dépasser le nombre de ses buts après une saison 2013-2014 mémorable durant laquelle il avait fait 20 passes décisives pour 19 buts, remportant le titre de meilleur passeur de la Ligue des Champions.


Cependant, c’est la première fois que la différence semble aussi nette et elle semble partie pour durer. Il devance même des joueurs comme Özil, Hazard ou Silva au classement des passeurs de la Premier Leauge ! Désormais véritable meneur de jeu, le joueur ne doit ainsi plus être considéré comme un attaquant, poste qu’il n’occupe ni en club, ni en sélection. C’est sans doute une bonne nouvelle pour le joueur qui, à 31 ans, n’a sans doute plus la vivacité et la puissance de ses débuts.