Dans l'actualité récente

Sacchi : "Si le foot était un sport individuel, Zlatan serait supérieur à Messi"

Voir le site Téléfoot

error
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-07-02T10:03:13.554Z, mis à jour 2015-07-03T15:37:43.457Z

L'ancien emblématique entraîneur du Milan AC et de la sélection italienne a donné un avis très tranché sur deux des plus grandes stars du football moderne.

Pour les vieux de la vieille, Arrigo Sacchi fait sans aucun doute partie des entraîneurs les plus marquants de l'histoire du football. Son premier passage sur le banc du grand Milan AC (1987-1991) où il proposait un style de jeu très efficace et spectaculaire a marqué toute une génération, avec notamment deux Coupe d'Europe des clubs Champions comme cerise sur le gâteau. C'est pourquoi écouter l'avis d'une telle légende est toujours intéressant et en ce début d'été 2015, lors d'une interview accordée à la Rai, l'ancien entraîneur italien a livré son point de vue très tranché sur Lionel Messi et Zlatan Ibrahimovic, deux des plus grandes stars du ballon rond aujourd’hui. 

"L'individualisme de Zlatan ? Sa grande force mais aussi sa limite"

"Ibrahimovic est très grand. Si le football était un sport individuel, je pense qu’il pourrait être meilleur que Messi", a tranché l'ancien sélectionneur de la Nazionale. Avant de poursuivre : "Mais, si c’est sa grande force, son individualisme est aussi sa limite car on ne s’implique pas pareil dans la synergie avec ses partenaires. Après, nous parlons là comme si le football était un sport individuel mais ce n’est pas le cas. Le moteur du foot, c’est le jeu et celui-ci est le résultat des compétences d’un joueur mais aussi et surtout des idées et du travail collectif". 


Messi, l'incarnation du foot en tant que jeu

Comme l'a très bien Sacchi, le football reste un sport collectif. Et à ce jeu-là, Lionel Messi est bien le meilleur joueur du monde. L'Argentin est l'incarnation même d'un joueur au service du collectif, comme en atteste son extraordinaire prestation face au Paraguay lors de la dernière demi-finale de Copa America, tout en prenant ses responsabilités le moment venu pour faire gagner les siens et satisfaire aussi son égo, à l'instar de tous les grands champions. Tous ses titres collectifs (quatre Ligue des Champions ou encore sept Liga) et individuels (quatre Ballon d'Or, trois fois Pichichi ou encore trois fois Soulier d'or européen). 


Des récompenses qu'Ibrahimovic n'a jamais remporté malgré son immense talent et qui le place quoi qu'il arrive derrière la Pulga dans l'histoire du football.