Samir Nasri : "L'Equipe de France, c'est le summum"

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Martin TRAN|Ecrit pour TF1|2013-04-01T20:35:00.000Z, mis à jour 2013-04-01T20:42:50.000Z

Samir Nasri a parlé. Muet depuis l'Euro 2012 où il ne s'était pas montré sous son meilleur jour sur et en dehors du terrain, l'ancien Marseillais a accepté une longue interview pour y évoquer son amour du maillot bleu, ses ambitions, l'Euro 2012 ou encore les relations qu'il a avec les médias ou son entraîneur Roberto Mancini.

Son talent n'a jamais été décrié, son attitude et sa suffisance un peu plus : Samir Nasri s'est confié à BeIn Sport ce lundi à propos de sujets qui lui tiennent à cœur. Il s'explique notamment sur les Bleus, l'Euro 2012, sa place à Manchester City, son départ d'Arsenal. Morceaux choisis.
Samir Nasri « L'Equipe de France, c'est le summum »
Interrogé à propos des Bleus, chez qui il faisait figure de chef de file pendant plusieurs saisons, Samir Nasri met en avant son amour du maillot mais également son niveau actuel qu'il ne juge pas encore au niveau : « L'Equipe de France, quand on est footballeur au haut niveau, c'est le summum. L'Euro, la Coupe du Monde, j'ai toujours rêvé de les jouer étant gosse. Mais il faut être réaliste et être performant dans son club avant de pouvoir y repenser. [...] Je suis conscient que je ne réalise pas une bonne saison ».
Nasri à propos de l'Euro 2012 : « J'ai eu tort »
A propos de l'Euro 2012, le milieu de terrain regrette son attitude et fait même son mea culpa intégral : « Avec le recul, je me rends compte que j'ai eu tort. Quand je marque face à l'Angleterre, je me sens invincible, je me lâche mais pas dans le bon sens. Ensuite, après l'Espagne, un journaliste me dit "casse-toi" parce que je ne voulais pas lui répondre. Là, j'ai pété les plombs, je n'aurai pas dû me retourner et l'insulter ». Aujourd'hui âgé de de 26 ans, Samir Nasri semble avoir la paix avec lui-même, mais sera-ce suffisant pour réintégrer l'Equipe de France ? Il avoue qu'il n'a eu « aucun contact » avec Didier Deschamps, et qu'il doit d'abord retrouver un temps de jeu conséquent avec City.
Nasri : « Quand dans la tête ça ne va pas, sur le terrain ça ne va pas non plus »
Moins utilisé cette saison à Manchester City, Samir Nasri avoue ne pas faire une bonne saison tout en mettant en avant la "mauvaise foi" de son coach Roberto Mancini : « Il fait preuve d'un peu de mauvaise foi. Il y a eu l'Euro, la tourmente médiatique, quand tu es footballeur et quand, dans la tête, ça ne va pas, sur le terrain ça ne va pas non plus. Je ne fais pas une bonne saison, mais dire que je joue à 50%, ce n'est pas vrai ».

Samir Nasri a lâché ce qu'il avait sur le cœur, avec beaucoup de sang froid et de recul. Joueur rempli de talent, il veut désormais se concentrer de nouveau sur le football avec Manchester City... puis chez les Bleus ? La réponse, c'est sur le terrain qu'il devra l'apporter, et sans majeur sur la bouche cette fois-ci.