Samuel Eto'o n'est pas parti en Russie pour l'argent !

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-10-27T10:22:00.000Z, mis à jour 2011-10-27T10:35:48.000Z

Samuel Eto'o a sans doute livré le scoop de l'année à ses détracteurs : il n'est pas parti à l'Anzhi Makhachkala pour l'argent, mais bien parce que " l'avenir du football est en Russie "...

Si l'argent prend de plus en plus d'importance dans le football depuis que celui-ci s'est professionnalisé, ces dernières années semble marquer un tournant, ou une accélération. D'obscurs mécènes venus de contrées lointaines pèsent de plus en plus sur le football européen.

Dans un entretien accordé à CNN, Samuel Eto'o est revenu sur son transfert à l'Anzhi Makhachkala, où il touche un salaire de 20 millions d'euros par an (un record). Rien d'extravagant selon lui : « Je me fiche de ce que les gens pensent. Je pense que nous voulons tous travailler et être payés à notre juste valeur. Personne ne veut travailler pour un petit salaire, sinon ils vivraient dans la rue. Anzhi a fait une offre, qui était au niveau de mon talent, et ils me payent pour ce qu'ils pensent que je vaux ».

Le Camerounais explique son choix autrement : « Quand l'offre est arrivée, j'y ai réfléchi et j'ai réalisé que c'était la meilleur pour moi, ma carrière et ma famille donc je l'ai acceptée ». Il insiste sur le rôle de son nouveau président, Suleiman Kerimov : « Il m'a dit qu'il voulait construire une grande équipe et qu'il me voyait comme quelqu'un qui pouvait mener ce projet. Ça m'a touché parce que je m'étais toujours vu comme un joueur professionnel, pas comme le leader d'un projet et ce nouveau challenge était important pour moi ».


Le sacro-saint projet, à la bouche des recrues parisiennes ou citizen... Mais Eto'o va plus loin : « La vérité c'est que le futur du football est en Russie. De plus, je pense qu'à l'approche de la Coupe du Monde ici en 2018, la qualité du championnat va s'améliorer (...) Je dois vous dire que presque tous les jours je reçois un message ou un appel d'un joueur de renom qui s'interroge sur les opportunités de venir ici. Je suis content que plus de joueurs pensent à venir (...) C'est une grande victoire pour l'Anzhi et le club donne une chance au football Russe d'attirer des stars ».

Fidèle à sa réputation d'extraverti, Samuel Eto'o n'a donc pas peur de choquer en défendant son transfert surprise sur un terrain autre que financier. Mais si son club parvient à se faire une place en Russie et en Europe, c'est bien lui qui rira le dernier...