Sepp Blatter accusé d'agression sexuelle par Hope Solo, ancienne gardienne de but

Voir le site Téléfoot

Coupe du Monde 2022 : L’attribution au Qatar, une erreur selon Blatter
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-11-11T11:28:53.487Z, mis à jour 2017-11-11T11:28:53.487Z

Ancien président de la FIFA, Sepp Blatter aurait mis la main aux fesses d'Hope Solo, icône du football féminin.

Alors que des témoignages faisant état d'agressions sexuelles à répétition ternissent l'image d'Hollywood depuis l'affaire Weinstein, l'icône du foot féminin Hope Solo a accusé Sepp Blatter pour des faits remontant à 2013. L'ancien président de la FIFA aurait mis "une main aux fesses" de l'ex-gardienne américaine.

"Sepp Blatter m'a mis la main aux fesses"

Depuis plusieurs semaines, pas un jour ne passe sans qu'une sombre histoire d'agression sexuelle apparaisse dans les médias. Les accusations concernent surtout Hollywood mais, dans le milieu de football, il y en a également. Preuve en est avec l'interview d'Hope Solo accordée à l'hebdomadaire portugais Expresso et dans laquelle l'ex-gardienne de but de la sélection américaine indique : "Sepp Blatter m'a mis la main aux fesses". Les faits remontent à janvier 2013, durant la cérémonie de remise du Ballon d'Or.

"Je n'ai pas pu lui dire : 'Vous n'avez pas intérêt à me toucher'"

Connaissant sa personnalité, on ne sait pas pourquoi Hope Solo a gardé le silence depuis tout ce temps mais la scène l'a profondément marquée sur le coup. Elle confie, "j'étais nerveuse avant de faire mon discours et je n'ai rien dit. Après ça, je ne l'ai pas revu. C'est dommage, je n'ai pas pu lui dire : 'Vous n'avez pas intérêt à me toucher'". Ancien président de la Fifa, Sepp Blatter a jugé "ridicule et absurde" cette accusation d'agression sexuelle portée contre lui.

"Confrontée toute ma carrière"

Hope Solo s'est livrée sans détour et n'a pas épinglé uniquement Sepp Blatter, "Ce n'est pas juste à Hollywood. J'y ai été confrontée toute ma carrière. J'ai déjà vu ça avec des entraîneurs, des médecins, des attachés de presse, même entre joueuses dans le vestiaire. Je ne sais pas pourquoi il n'y a pas plus de joueuses qui en parlent". Elle ajoute que cela ne concerne pas uniquement les hommes, "Il m'est arrivé de dire à mes coéquipières : 'Ne me touche pas', c'est arrivé sous la douche, dans les vestiaires." La boîte de Pandore est-elle ouverte ?