"Ce serait un gros échec"

Voir le site Téléfoot

'Ce serait un gros échec'
Par AFP|Ecrit pour TF1|2010-04-05T20:02:07.000Z, mis à jour 2010-04-05T20:02:07.000Z

Pour Hugo Lloris, une élimination en quart de finale de la Ligue des champions mercredi à Bordeaux "serait un gros échec pour l'OL". Mais le gardien estime que Lyon aura "un léger avantage" avec deux buts d'avance et la sérénité de la victoire à Rennes (2-1) samedi en championnat.

HUGO LLORIS, vous avez gagné à Rennes et Bordeaux a perdu contre Nancy. Que pensez-vous de cette situation avant le quart retour de Ligue des Champions ?


H.L. : Bordeaux a une grande équipe qui sait faire la part des choses. Quand on prend une claque, on se remobilise derrière pour faire une grande performance. Mercredi, ce sera très difficile, une bataille. Il faudra faire au moins les mêmes efforts qu'à l'aller pour espérer la qualification.


Comment abordez-vous ce match retour ?


H.L. : Nous avons un léger avantage. Tout peut aller très vite. Bordeaux jouera devant ses supporteurs et tentera de faire la différence d'entrée. Le premier quart d'heure sera très important. Il ne faudra pas jouer la sécurité et ne pas se contenter de vouloir conserver notre avance. Il faudra être conquérant.


Comment est l'équipe après cette victoire à Rennes ?


H.L. : Nous sommes bien. Tout le monde participe et donne le meilleur de lui-même. Il y a beaucoup d'efforts fournis, de mouvements dans le jeu et nous sommes meilleurs. Nous l'avons montré à Rennes. Il y avait plus de disponibilité. Mais rien n'est jamais acquis. Il faut continuer dans ce sens en prenant les matches les uns après les autres. Nous sommes dans une période charnière et le moindre résultat est capital pour la fin. C'est maintenant que se jouent les classements et les objectifs à atteindre. Notre ambition est de nous maintenir sur le podium. Si Rennes avait gagné, cette équipe serait revenue à deux points de nous. Il faudra jouer jusqu'à la fin.


Lisandro et Govou seront absents. Quel est votre sentiment ?


H.L. : On connaît l'importance de Lisandro qui est un grand joueur. Govou est un joueur d'expérience et nous avons besoin de ce genre de joueurs dans ce type de match qui nous attend. Nous ferons sans eux. Il y a de la qualité dans le groupe. Tout le monde est concerné et nous avons un groupe de dix-huit joueurs. Cela ne change rien dans l'état d'esprit à avoir. Il faudra jouer comme il se doit et chercher à marquer.


Comment voyez-vous cette rencontre à Bordeaux ?


H.L. : C'est une place en demi-finale de Ligue des champions qui se joue. Nous allons affronter une belle équipe. Ce sera assez ouvert car Bordeaux sera obligé de venir chercher un résultat. Il faudra être très solide, concentré et garder cette sérénité que nous avons dans le jeu. Le premier match est souvent capital dans une double confrontation. A l'aller, c'était assez ouvert et cela aurait pu basculer dans les deux sens. Nous avons été décisifs dans certains moments du match. Nous sommes à l'abri de rien au retour.


Comment appréhendez-vous le fait d'avoir la demi-finale à portée ?


H.L. : C'est une pression supplémentaire pour l'OL car c'est le quatrième quart de finale du club. Une élimination serait un gros échec pour le club. Cela reste un match de haut niveau. Les deux équipes sont mobilisées. Le plus important est de sortir avec le moins de regrets possibles.