La Serbie surprend l'Allemagne

Voir le site Téléfoot

La Serbie surprend l'Allemagne
Par Vincent BREGEVIN|Ecrit pour TF1|2010-06-18T23:00:02.000Z, mis à jour 2010-06-18T23:00:02.000Z

Impressionnante face à l'Australie (4-0), l'Allemagne a chuté face à la Serbie (0-1) pour son deuxième match du Mondial. La Nationalmannschaft a été réduite à dix dès la 37e minute suite à l'exclusion de Miroslav Klose et a raté un penalty. Tout va se jouer lors de la dernière journée.

ALLEMAGNE - SERBIE : 0-1
But : Jovanovic (38e)


L'Allemagne n'a pas confirmé son entrée en matière tonitruante face à l'Australie (4-0). Malgré une prestation encore intéressante dans le jeu, malgré une série de 18 matches sans défaite au 1er tour d'un Mondial, la formation de Joachim Löw est tombée devant une Serbie plus efficace que spectaculaire (1-0). Les Serbes ont immédiatement profité de l'expulsion de Miroslav Klose en ouvrant le score grâce à leur joueur clé, Milan Jovanovic, peu avant la mi-temps. Les Serbes sont parvenus à conserver leur avantage jusqu'au bout, et c'est bien là l'essentiel. Après sa défaite inaugurale face au Ghana (1-0), la formation de Radomir Antic était condamnée à faire un résultat face à l'ogre allemand. Avec ce succès, elle reste dans la course aux huitièmes de finale.


Héros du premier match face aux Australiens, Miroslav Klose et Lukas Podolski ont cette fois-ci précipité la perte de l'Allemagne contre les Serbes. L'attaquant du Bayern s'était déjà signalé dans le premier quart d'heure par un carton jaune pour une faute stupide sur Branislav Ivanovic. Il a échappé de peu au rouge un peu plus tard, en poursuivant une action alors qu'il avait été signalé hors-jeu. Finalement, il n'y a pas coupé. Pour avoir crocheté un joueur serbe, l'homme aux onze buts en Coupe du monde a laissé ses partenaires à dix dès la 37e minute. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, la Serbie a ouvert la marque dans la foulée par Jovanovic, seul face à Neuer sur une remise de la tête de Nikola Zigic après un centre de Milos Krasic (1-0, 38e).


Podolski mange la feuille


La supériorité numérique n'a rien changé à la physionomie de la rencontre. L'Allemagne a continué de dominer et s'est procuré beaucoup d'occasions. Elle avait déjà manqué de peu l'égalisation juste avant la mi-temps. Sur un corner mal dégagé par Stojkovic, Khedira a trouvé la barre avant que Müller ne voit son ciseau renvoyé sur sa ligne par un défenseur serbe (44e). Maudits, les Allemands ? La seconde période l'a confirmé. Podolski, premier buteur de la Mannschaft face à l'Australie, a littéralement mangé la feuille de match. Incapable de cadrer sur ses multiples occasions (58e, 59e, 85e), l'attaquant de Cologne a surtout eu l'occasion d'égaliser sur penalty. Mais l'ancien Nantais Vladimir Stojkovic a repoussé sa tentative, avant de voir la reprise de Thomas Müller filer hors du cadre (60e).


Le manque de réalisme allemand aurait pu profiter à la Serbie. Mais la réussite n'a pas été au rendez-vous, à l'image d'une belle frappe de Jovanovic renvoyée par le poteau de Neuer (67e) ou d'une tête de Zigic sur la barre (74e). Dans le jeu, les Serbes ont été un peu plus convaincants que face au Ghana. Mais on reste quand même sur notre faim compte tenu du potentiel indéniable de cette formation sur le papier. Cela a quand même suffi pour venir à bout d'une Allemagne dans un jour sans. Un succès qu'il faudra confirmer contre l'Australie pour espérer figurer au deuxième tour. Pendant ce temps-là, l'Allemagne jouera son avenir face au Ghana. Ce n'est pas ce qu'on attendait après la démonstration allemande face à l'Australie. Mais c'est désormais la réalité pour une Mannschaft sous pression.