Sergio Ramos, le vrai leader et faux numéro 9 du Real Madrid cette saison

Voir le site Téléfoot

Sergio Ramos   Real Madrid
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2017-03-15T15:34:58.004Z, mis à jour 2017-03-15T15:34:59.772Z

Auteur d’un but salvateur à Naples en Ligue des Champions et d’une tête victorieuse face au Real Betis ce weekend, Sergio Ramos s’affirme comme le leader incontournable de l’effectif merengue. Cette saison, ses statistiques sont extraordinaires et sans pareilles.

Le mois de février pouvait être dramatique pour le Real Madrid. Les premiers jours de mars également. Du rêve, Zinédine Zidane et sa bande pouvaient basculer dans le cauchemar le plus intense. A un point du FC Barcelone, les Merengue pouvaient perdre leur place de leader en Liga. Sur la scène européenne, la Maison Blanche pouvait perdre tout espoir de conserver sa couronne. Heureusement, Sergio Ramos est passé par là. Cette saison, le défenseur est le vrai leader d’une équipe qui fonctionne parfois à la grinta. L’expression « faux numéro 9 » lui colle désormais parfaitement à la peau.

Sergio Ramos, un buteur hors pair

Si le football est avant tout une question de technique et de physique, un joueur doit avoir la tête bien faite. Outre son talent sur le terrain, il doit pouvoir s’appuyer sur ses facultés mentales, dont sa mémoire. Celle de Sergio Ramos est énorme. De l’époque où il jouait latéral droit, l’Espagnol n’a rien oublié et a conservé son sens de l’attaque. Si son principal objectif est d’éviter de voir ses filets trembler, le il profite de la moindre occasion, de la plus petite des brèches dans la défense adversaire pour transpercer les autres filets. Sa seule présence dans les 16,50 mètres adverses suffit à générer de la terreur. Redoutable buteur, notamment de la tête, l’expression « faux numéro 9 » semble avoir été créée pour lui.



Cette saison, Sergio Ramos a inscrit la bagatelle de neuf buts toutes saisons confondues, dont sept en Liga, son record personnel. C’est le deuxième défenseur le plus prolifique de l’histoire de la Maison Blanche, derrière l’indéboulonnable Fernando Hierro, qui a fait trembler les filets 127 fois en 601 parties. Nuançons toutefois le propos en rappelant que l’actuel entraîneur du Real Oviedo avait joué au milieu de terrain une bonne partie de sa carrière.


Meilleur buteur de la tête cette saison en Liga, Sergio Ramos serait le Pichichi de nombreux clubs dans le championnat espagnol, huit au total. Le défenseur a plus ou autant marqué que certains attaquants de renom comme Sansone (Villarreal, sept buts), Boateng (Las Palmas, sept buts), Santi Mina (Valence, cinq buts), Sandro (Malaga, sept buts), Sergio Leon (Osasuna, sept buts), et bien d’autres. Aussi étonnant que cela puisse paraître, Sergio Ramos a marqué autant de buts que Karim Benzema et Gareth Bale en Liga cette saison (sept). Toutes compétitions confondues, le Merengue a plus marqué que Raheem Sterling, Paul Pogba, Anthony Martial, Mario Mandzukic et d’autres pointures. En Europe, dans les cinq grands championnats, aucun défenseur ne fait mieux ou aussi bien.

Des buts qui valent cher

Plus que d’offrir des buts au Real Madrid, Sergio Ramos offre des points et des trophées à son club. L’Espagnol a commencé la saison par le but de la prolongation face à Séville en Supercoupe d’Europe. Il a ensuite fait trembler les filets contre Osasuna, lors de la large victoire 5-2. Hormis celui-ci, toutes ses pralines ont été salvatrices. D’abord, l’égalisation face à Villarreal en septembre dernier, puis l’égalisation dans le Classico, avant de délivrer le Real Madrid face au Deportivo La Corogne dans le temps additionnel. Il a ensuite remis le couvert contre Séville, inscrit le doublé de la victoire contre Malaga (grâce auquel les Merengue ont été sacrés champions d'hiver), puis rassuré les siens en huitième de finale retour de la Ligue des Champions face à Naples en égalisant au San Paolo. Face au Real Betis dimanche dernier, il a permis au Real Madrid de récupérer la tête de la Liga grâce à un nouveau coup de la sienne, en toute fin de rencontre.


La presse espagnole s’est ainsi amusée à compter le nombre de points que Sergio Ramos a rapporté au Real Madrid en Liga cette saison. Le constat est sans appel : le défenseur a permis au Real Madrid de glaner neuf points contre huit par exemple pour Morata ou trois pour Benzema. Pas étonnant quand on sait que sur les 23 derniers buts inscrits par Ramos avec la Maison Blanche, 19 (soit 83%) ont servi à égaliser ou à donner l’avantage aux siens. Dans l’effectif merengue, seul Cristiano Ronaldo fait mieux que l’Espagnol avec 19 points engrangés grâce à ses buts. 


Sans les buts de Sergio Ramos, le Real Madrid serait actuellement troisième de la Liga, à neuf points du FC Barcelone, et derrière Séville. Evidemment, sans les pions du défenseur, le scénario de chaque match aurait été susceptible de changer, mais cette statistique est un indicateur de l’importance du joueur dans l’effectif dirigé par Zinédine Zidane.


Leader de la Liga à deux points du FC Barcelone mais avec un match en moins, le Real Madrid s’apprête à vivre une fin de saison marathon. Sergio Ramos pourrait de nouveau être déterminant et ses buts pourraient, pourquoi pas, ramener de nouveaux trophées dans une armoire déjà bien remplie.