Serie A: attention, le Milan prépare son retour et se façonne une grosse équipe

Voir le site Téléfoot

Logo AC Milan
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-06-12T15:09:25.728Z, mis à jour 2017-06-12T15:36:20.325Z

Après des années de vaches maigres, l’AC Milan reprend doucement goût à l’ambition. Revigorés par leurs nouveaux propriétaires, les Rossoneri investissent à fond dans le mercato pour se reconstruire une équipe de top niveau. Du jamais-vu depuis plus de 15 ans !

La suprématie de la Juventus, qui règne sur la Serie A sans partage depuis 2012, va-t-elle être remise en cause la saison prochaine par un vieux rival sortant de sa torpeur ? La Vieille Dame a beaucoup d’avance, mais elle aurait tout intérêt à se méfier de ce qui se passe en ce moment en Lombardie : l’AC Milan retrouve ses rêves de grandeur.

Les nouveaux proprios chinois veulent ramener Milan au sommet

En 2011, les Rossoneri brillaient une dernière fois en étant sacrés champions d’Italie. Puis, la chute s’amorça, inexorable. Pour renflouer les caisses d'un club rattrapé par la crise, les joyaux furent vendus ou cédés gratuitement un an plus tard (Ibrahimovic, Thiago Silva, Pato, Nesta, Seedorf, Zambrotta, Inzaghi, Cassano…). Depuis, l’AC Milan régresse et s'enlise dans le milieu de tableau d'un championnat qui a lui-même reculé dans la hiérarchie européenne. La renommée du club, si puissant au début des années 2000, s’est estompée en même temps que celle de la Serie A, seulement représentée au sommet de l’Europe par la Juve.

Mais tout a changé il y a quelques semaines. Mi-avril dernier, après des années de tergiversations, le Milan a enfin été vendu à Rossoneri Sport Investment Lux, un groupe d’investisseurs chinois. Et sous sa coupe, le club entame sa métamorphose. Alors que le mercato d’été vient à peine de s’ouvrir, il a déjà déboursé près de 100 millions d’euros sur seulement quatre joueurs !

100 millions d'euros investis en quelques jours !


Mateo Musacchio est le premier à s’être engagé avec Milan. Le défenseur argentin de Villarreal a été recruté pour 18 millions d’euros. Puis, le milieu ivoirien Franck Kessié, révélation de la saison avec l’Atalanta Bergame, a été acheté 28 millions d’euros. Le 8 juin, c’est le très courtisé défenseur suisse Ricardo Rodriguez (ex-Wolfsburg) qui est arrivé pour 15 millions d’euros. Et ce 12 juin, l’attaque lombarde s’est renforcée avec André Silva, arraché à Porto pour 38 millions d’euros. Soit quasi 100 millions d’euros !

Cerise sur le gâteau : le gardien surdoué Gianluigi Donnarumma a annoncé qu’il ne souhaite pas partir. Avec le mercato, on n’est jamais sûr de rien, mais c’est une indication favorable. Donnarumma est surveillé partout en Europe, y compris par la Juventus.

Dans la lignée des meilleures équipes milanaises


Seulement qualifiée pour le tour préliminaire de la Ligue Europa, l’équipe milanaise ne va pas reconquérir l’Europe tout de suite. Même en Italie, l’armada turinoise semble encore supérieure pour l’instant. Mais cela faisait longtemps que l’AC Milan ne s’était pas montré aussi audacieux et conquérant. La dernière fois qu’il avait franchi la barre des 100 millions d’euros d’investissements, c’était en 2001 (146 millions d’euros !) avec notamment Manuel Rui Costa, Andrea Pirlo et Filippo Inzaghi… Soit les joueurs qui allaient mener Milan au sommet de l’Europe en 2003 et en 2007, plus une finale de C1 en 2005.


Sur le papier, le Milan qui se profile pour la saison prochaine ne paraît pas encore aussi puissant que celui de l’époque Shevchenko, Inzaghi, Pirlo, Kaka, puis Ibrahimovic, Thiago Silva, Zambrotta… Mais il regorge de jeunes joueurs promis au plus bel avenir. Avec des dirigeants patients et motivés, ce club peut repartir franchement de l’avant. Il y a quelques années, la Juventus était dans la même situation, et on a vu ce que ça a donné avec du temps et des moyens. Le phénix AC Milan vient peut-être de renaître de ses cendres.