Serie A : La Juve remercie Dybala, la Roma corrige Naples

Voir le site Téléfoot

RTX51Y0K
Par Christopher LE CAËR|Ecrit pour TF1|2018-03-03T22:37:42.436Z, mis à jour 2018-03-04T17:43:14.357Z

Grâce à un but de Dybala dans les arrêts de jeu la Juventus s’est imposée sur le terrain de la Lazio (1-0) et se rapproche de Naples. Le leader a été surpris par la Roma (2-4).

Le duel à distance se poursuit en tête de la Série A et la bonne affaire de la soirée de samedi est à mettre à l’actif de la Juventus. Les Turinois, vainqueurs sur la pelouse de la Lazio (1-0), ont profité de la défaite du leader Naples (4-2 face à la Roma) pour se rapprocher au classement.

Dybala in-extremis

Pour la Juventus la belle affaire ! Alors qu’on s’acheminait vers un logique 0-0, dans une partie peu intéressante, Paulo Dybala a finalement surgi pour offrir la victoire à la Vieille Dame. Higuain, Cuadrado, Bernardeschi et De Sciglio blessés, l’Argentin était associé à Mandzukic en attaque. Il a délivré les siens d’un tir en lucarne dans les arrêts de jeu, en déséquilibre.  Ce but de Dybala était le seul tir cadré du match pour les Bianconeri, qui peuvent s’estimer heureux de repartir avec les trois points. Car la Lazio, troisième avant le coup d’envoi et qui restait sur deux victoires face à la Juve cette saison, a eu les situations pour ouvrir la marque. Mais Buffon a notamment stoppé une tête de Milinkovic-Savic en se couchant parfaitement sur sa ligne (20e).


RTX51Y0K

Paulo Dybala a offert la victoire à la Juventus à la dernière minute

La Roma douche Naples

Mis sous pression par le résultat de la Juventus un peu plus tôt dans la soirée, le Napoli devait s’imposer à la maison pour reprendre ses distances avec son dauphin. C’est manqué. Pourtant, Naples avait ouvert la marque par Insigne, d’un tir du droit (1-0, 6e). Un avantage de courte durée, puisque dans la foulée Under, servi par Nainggolan, a profité d’une perte de balle napolitaine pour égaliser (1-1, 7e). Peu avant la demi heure de jeu, les Romains ont doublé la mise par Dzeko, de la tête, sur un magnifique centre de Florenzi (1-2, 26e). Le Bosnien a même inscrit un second but d’une frappe enroulée qui a fini dans le petit filet de Reina (1-3, 73e). Totalement démobilisé, Naples a encaissé un quatrième but par Perotti (1-4, 79e). La réduction du score de Mertens dans le temps additionnel était anecdotique (2-4, 90e+2). Pourtant dominateurs, les Napolitains sont tombé sur un Alisson (le portier romain) des grands soirs.

La Juve se rapproche, la Roma double la Lazio

Au classement, Naples ne compte désormais plus qu’un point d’avance sur la Juventus (68 points), deuxième et qui compte un match en moins. Grâce à son succès face au leader, l’AS Rome grimpe de deux places et complète le podium (53 points). La Lupa en profite pour doubler son voisin de la Lazio qui descend à la 4e place, après sa cruelle défaite.