Simeone désigné meilleur entraîneur du monde devant Zidane

Voir le site Téléfoot

Diego Simeone, Atlético de Madrid
Par Florent Barraco|Ecrit pour TF1|2016-12-27T13:35:40.476Z, mis à jour 2016-12-27T13:38:52.915Z

Ce prix est attribué par l’International Federation of Football History & Statistics. Fernando Santos décroche le titre de meilleur sélectionneur.

La fin d’année est souvent propice au bilan. On y délivre satisfecit critiques. L’International Federation of Football History & Statistics (IFFHS) a désigné le meilleur entraîneur du monde. Qui a bien pu succéder à Luis Enrique, vainqueur l’an passé ?

Plus fort que Zidane

Le coach désigné évolue également en Liga, preuve que le championnat espagnol connaît un nouvel âge d’or. Diego Simeone, l’entraîneur de l’Atlético Madrid, décroche cette le plus de suffrages. Avec 113 points, il devance Zinédine Zidane de cinq mois. Le néo-entraîneur a beau avoir remporté la Ligue des Champions, le jury n’a pas semblé sensible au palmarès du Ballon d’Or 1998 (trois titres). Il faut remonter à 2003 pour retrouver la trace d’un entraîneur français victorieux de ce prix, mais dans la catégorie sélectionneur (Jacques Santini, et Aimé Jacquet avant lui). Simeone est le deuxième argentin à gagner ce prix après Carlos Bianchi (2000 et 2003).

Emery plus fort que Luis Enrique

Le formidable parcours de Leicester la saison précédente en Premier League permet à Claudio Ranieri de compléter le podium. Pep Guardiola est cinquième. L’entraîneur contesté du PSG, Unai Emery est cinquième. Avec ses trois Ligue Europa remportée avec Séville, le coach espagnol réussit à devancer de grands noms comme Luis Enrique ou Jürgen Klopp.

Deschamps cinquième

Du côté des sélectionneurs, c’est le Portugais Fernando Santos. Grâce à sa victoire à l’Euro, le Lusitanien a fait le plein : 199 votes ! Il succède à Jorge Sampaoli, le sélectionneur du Chili. L'Islandais Lars Lagerbeck est largement distancé. Il compte 71 points. Joachim Löw complète le podium avec 62 points. Didier Deschamps n’est que cinquième malgré le très bon parcours de l’équipe de France.