Dans l'actualité récente

Sissoko, James, Varane… ces joueurs qu’on aimerait voir bouger

Voir le site Téléfoot

error
Par Jean-Moïse DUBOURG|Ecrit pour TF1|2016-07-20T13:31:50.668Z, mis à jour 2016-07-20T13:39:22.827Z

Il y a le cas Pogba mais aussi l’incertitude Higuain. A côté de ces très grands noms, plusieurs autres vedettes des Championnats européens doivent absolument bouger cet été. On vous explique pourquoi.

Moussa Sissoko (Newcastle)

C’est LE transfert inévitable de l’été. Meilleur joueur français de la finale de l’Euro perdue face au Portugal, Moussa Sissoko a ébloui la France et l’Europe. Relégué en Championship (L2 anglaise) avec Newcastle, le milieu de terrain tricolore ne peut pas rester à St James’ Park s’il veut continuer son ascension. Pour services rendus, les Magpies - qui clament pourtant qu’ils veulent le conserver - ne peuvent le retenir après trois saisons d’une collaboration fructueuse.
Notre conseil : Rester en Angleterre, où la Premier League permet à ses qualités de s’exprimer. Un transfert à Liverpool, où Jürgen Klopp a lancé l'opération reconstruction, apparaît comme l’option idéale.

Hugo Lloris (Tottenham)

Pour la première fois au niveau international, le gardien des Bleus s’est montré décisif et a semblé jouer vraiment un cran au-dessus à l’occasion de l’Euro. Tout proche des meilleurs gardiens d’Europe (Neuer, Courtois, Buffon), le Niçois doit absolument s’installer dans un grand club pour rester au firmament. Certes Tottenham, où il joue depuis 2012, va retrouver la Ligue des Champions cette saison mais l’ancien portier de l’OL doit viser plus haut.
Notre conseil : Signer à Arsenal où le trio Cech-Szczesny-Ospina lui est inférieur. Avant de prendre la succession de Buffon à la Juve dans deux ans.

James Rodriguez (Real Madrid)

Révélation du Mondial 2014, le gaucher colombien ne s’est jamais complètement imposé au Real Madrid. Et Zidane ne semble pas compter sur lui pour animer durablement le secteur offensif des Merengue. Après Porto (2010-2013) et Monaco (2013-2014), le milieu de Cucuta doit retrouver un club qui compte vraiment sur lui et sur ses qualités techniques au-dessus de la moyenne.
Notre conseil : Un transfert au Milan AC. Le club italien, qui a les moyens financiers de l’attirer, recherche une nouvelle star pour incarner l’avenir et avoir de nouveau de grandes ambitions. Le Colombien peut être celui-là. Et s’il vient avec Isco, c’est encore mieux.

Alvaro Morata (Real Madrid)

De retour dans la capitale espagnole après deux années très satisfaisantes à la Juventus Turin, Alvaro Morata va se heurter à une concurrence féroce à la pointe de l’attaque madrilène (Benzema, Vazquez). Il doit bouger pour jouer.
Notre conseil : Arsenal ! Alors que la Juve aurait aimé le garder, le jeune international espagnol (23 ans) peut devenir le grand attaquant renard des surfaces qui manque à Arsenal depuis plusieurs saisons. Au détriment de Giroud ?

Juan Mata (Manchester United)

Arrivé à Manchester United en 2014 après avoir été « placardisé » à Chelsea par José Mourinho, l’ailier ou milieu offensif espagnol pourrait bien vivre une troisième saison compliquée chez les Red Devils, désormais entraînés par… Mourinho.
Notre conseil : Un retour à Chelsea ou en Espagne, du côté de l’Atlético Madrid où son état d’esprit irréprochable pourrait parfaitement se fondre dans les collectifs de Conte ou Simeone.

Arda Turan (FC Barcelone)

Auteur d’une piètre saison au FC Barcelone puis d’un Euro indigne de son talent, l’ailier turc semble perdu. Alors qu’il virevoltait à l’Atlético Madrid entre 2011 et 2015, l’ancien joueur de Galatasaray a comme perdu la flamme. La concurrence au Barça n’a pas dû lui faire que du bien…
Notre conseil : Partir dans un club où la passion le porte et l’emporte. On lui conseille donc de retourner à l’Atlético, de découvrir la douce folie portugaise qui accompagne le FC Porto ou Benfica ou de rentrer au pays, même si dans ce dernier cas l’ambition sportive en prendrait forcément un coup.

André-Pierre Gignac (Tigres de Monterrey)

Il y a un an, « APG » a pris la direction du Mexique. Un pari risqué après cinq ans à l’OM. Mais un pari gagnant puisqu’il lui a permis d’enquiller les buts (32 en 48 matches) et de retrouver les Bleus ainsi qu’une certaine crédibilité en Europe. A tel point que son nom circule avec insistance dans la rubrique « rumeurs ». Même s’il a clamé son intention de rester outre-Atlantique, « Dédé », Ballon d’or mexicain, aurait peut-être du mal à refuser une proposition décente émanant d’un club européen.
Notre conseil : Leicester ! C’est le club qu’il lui faut. Alors que les attaquants purs sont seulement au nombre de trois chez les Foxes (Vardy, Okazaki et Ulloa), le club de Claudio Ranieri, habitué à gérer des joueurs revanchards, doit se renforcer pour entamer la défense de son titre et se lancer en Ligue des champions. Une destination parfaite pour Gignac qui arriverait dans un groupe composés de guerriers et où l’affect tient un rôle prépondérant. Tout ce qui plait à l’ancien Toulousain…

Raphael Varane (Real Madrid)

Tout protégé de Zidane qu’il est, le (toujours) jeune (23 ans) défenseur central français aura encore du mal cette saison à déloger le duo Pepe-Ramos. En effet, on ne voit pas comment il pourrait passer devant le meilleur défenseur central du dernier Euro et le capitaine emblématique des Merengue. Pour continuer de grandir, Varane, absent du dernier Euro sur blessure, doit partir.
Notre conseil : Retrouver Mourinho à MU. Sous contrat avec le Real jusqu’en 2020, l’ancien Lensois doit néanmoins absolument donner une nouvelle tournure à une carrière qui s’enlise dans la capitale espagnole. Qui mieux que le « Mou », qui l’a connu au real de 2011 à 2013, pour l’accompagner dans cette quête des sommets ? Et puis le duo de défenseurs centraux en place à Manchester (Blind-Smalling) fait quand même moins peur que celui du Real…

David Luiz (PSG)

Dans le cas du Brésilien, notre raisonnement est un peu plus sournois car si son départ peut être une bonne chose pour le PSG, c’est surtout parce qu’il permettrait à son compatriote Marquinhos de prendre (enfin !) la place qui lui est promise depuis des lustres dans l’axe de la défense parisienne au côté de Thiago Silva. Si l’ancien joueur de Chelsea compense parfaitement ses lacunes techniques par un état d’esprit parfait et une volonté incontestable, le PSG ne peut davantage ignorer l’évidence « Marqui ». Sous peine de le perdre définitivement.
Notre conseil : Retourner en Premier League, du côté de la galaxie Man City par exemple, où il ne fera de l'ombre à personne.