Les Bleus s'imposent face à l'Allemagne mais la victoire est anecdotique

Voir le site Téléfoot

Olivier Giroud (France-Allemagne)
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-11-13T22:05:13.446Z, mis à jour 2015-11-14T00:40:39.888Z

Les hommes de Didier Deschamps ont battu les champions du monde en titre deux buts à zéro. Mais le sport est à mettre au second plan ce vendredi 13 novembre en raison de fusillades en plein Paris et des explosions non loin du Stade de France.

Jamais deux sans trois ? Pas vraiment. Battus par l'Allemagne lors de leurs deux dernières confrontations contre le rival germanique, les Bleus se sont imposés deux buts à zéro face aux champions du  monde en titre. Un succès mérité pour les hommes de Didier Deschamps qui signent une cinquième victoire consécutive depuis le mois de septembre. Mais en ce vendredi 13 novembre, celle-ci est bien dérisoire en raison de fusillades qui se sont dérouléesen plein Paris et d'explosions qui ont retenti près du Stade de France.

Le résumé du match en vidéo


Martial a fait le show

Auteurs d'une première demi-heure assez terne, les deux équipes ont fini par se lâcher petit à petit, Thomas Müller signant la première vraie occasion pour la Mannschaft d'une tentative ratée face à Hugo Lloris (35e). Les troupes de Joachim Löw ont récidivé quelques minutes plus tard par l'intermédiaire de Mario Gomez (43e) mais là encore, le réalisme a fait défaut à l'un des grands favoris du prochain Euro

Antoine Griezmann scalpe le poteau de corner


En face, l'équipe de France ne s'est pas démontée et a cru en ses forces, à savoir une défense assez solide et une envie de bien faire sur le plan offensif. Des intentions qui ont été récompensées juste avant la pause grâce à Olivier Giroud, buteur sur un excellent service d'Anthony Martial qui a accompli des merveilles sur son côté gauche (45e, 1-0).

Le but d'Olivier Giroud après le festival d'Anthony Martial


Coman et Gignac, des rentrées décisives !

Forts de leurs avantage acquis en première période, les Bleus ont démarré le second acte pied au plancher et auraient même pu faire le break. Mais ni Giroud (58e), ni Paul Pogba (65e), pourtant auteur d'une belle et lourde frappe, n'ont pu tromper de nouveau la vigilance de Manuel Neuer.

La lourde frappe de Paul Pogba


Pour autant, les joueurs de Didier Deschamps n'ont pas abdiqué et ont continué d'attaquer malgré une mine décochée par Müller qui a fait trembler les montants d'un Lloris battu (77e). Et grâce aux rentrées de Kingsley Coman, Hatem Ben Arfa et surtout André-Pierre Gignac, les Bleus ont obtenu un second souffle pour doubler la mise grâce à l'ancien attaquant de l'Olympique de Marseille, auteur d'une belle tête ne laissant pas la moindre de chance à Neuer (86e). 

Le poteau de Thomas Müller


Sans Karim Benzema et Mathieu Valbuena, laissés de côté à la suite de l'affaire de la sextape, les coéquipiers de Raphael Varane, excellent en défense centrale ce soir, ont ainsi emmagasiné un peu plus de confiance avant l'Euro 2016 qui se déroulera en juin prochain dans notre Hexagone. 

Revoir le but d'André-Pierre Gignac


Le prochain rendez-vous des Bleus aura lieu ce mardi à Wembley, même si tout cela paraît tellement anecdotique en ce triste vendredi 13 novembre.

L'entrée en jeu de Kingsley Coman


L'ovation du public à Hatem Ben Arfa pour son entrée en jeu