Souviens-toi l'été dernier

Voir le site Téléfoot

Souviens-toi l'été dernier
Par DPPI|Ecrit pour TF1|2009-09-16T08:06:04.000Z, mis à jour 2009-09-16T08:06:04.000Z

Le choc entre l'Inter Milan et Barcelone, ce soir, sera l'occasion de retrouvailles pour Samuel Eto'o et Zlatan Ibrahimovic. Au coeur d'un échange retentissant cet été, les deux joueurs espèrent faire taire les critiques qui les ont touchés. Et porter leurs nouvelles couleurs le plus haut possible.

Eto'o-Ibrahimovic, épisode 2. Le feuilleton mettant en scène les deux stars du ballon rond, objets d'un échange retentissant cet été, devrait connaître plusieurs suites. Et il n'aura pas fallu attendre longtemps pour assister au deuxième volet. Hasard du calendrier, la 1ère journée de la Ligue des Champions a déjà réservé un choc entre l'Inter, championne d'Italie, et Barcelone, champion d'Europe et d'Espagne. Forcement, Samuel Eto'o et Zlatan Ibrahimovic auront à coeur de ne pas manquer leurs retrouvailles avec leur ancien club. "Je me demandais si j'aurais un jour l'occasion de revenir et, aujourd'hui, je sais déjà que je retournerai jouer dans le stade où je serai toujours chez moi", se réjouit d'avance Eto'o à l'idée de revoir le Nou Camp. Lui qui "espère que les deux équipes se retrouveront en finale à Bernabeu".


Pour l'heure, c'est à San Siro qu'auront lieu les retrouvailles. Un premier retour pour Ibrahimovic, désormais sous le maillot catalan. Le Suédois, pour qui fouler à nouveau la pelouse de l'enceinte milanaise sera "une grande émotion", ne s'attend toutefois à "aucun accueil particulier" . Il faut que dire que, du côté des tifosi, son départ a été plutôt bien accueilli. D'autant dire que l'Inter a récupéré dans la balance Eto'o et 50 millions d'euros. "C'est l'affaire de l'été. Pour moi, ça vaut 100 millions car Eto'o ne vaut pas un euro de moins qu'Ibrahimovic", avait même lancé José Mourinho. "La saison dernière, le meilleur attaquant du monde, c'était Ibrahimovic. Aujourd'hui, c'est Eto'o".


Ibrahimovic : "Je n'ai rien à prouver"


A l'aube des retrouvailles, Ibrahimovic se veut beau joueur. "Ca me paraît bien qu'il dise cela. Cela veut dire que je ne lui manque pas et qu'il est content de l'attaquant qu'il possède aujourd'hui , a-t-il rétorqué avant de prévenir : "Je n'ai rien à démontrer à personne et je sais ce que je suis capable de faire sur un terrain de football". En tout cas, il n'en veut pas un instant à Mourinho. "C'est un entraîneur qui te stimule beaucoup, qui essaye de faire ressortir le meilleur de toi" , salue l'attaquant barcelonais qui n'hésite pas à comparer le Portugais avec Pep Guardiola : "Les deux préparent très bien leurs matches et possèdent de mentalité de compétiteurs qui me plaît".


Le départ de Samuel Eto'o, lui, s'est déroulé sur fond de polémique. Après une excellente saison (30 buts en Liga et 6 en Ligue des Champions), le Camerounais a été prié de faire ses valises. Une "question de feeling" avec Guardiola. On l'a aussi accusé de vouloir quitter la Catalogne avec un gros chèque. "Tout ce qui a été dit est faux", se défend-il aujourd'hui. Mais il s'est rapidement fait adopter par Milan grâce à ses prestations sur le terrain. Auteur de trois buts en quatre matches en Liga, Eto'o s'est intégré à vitesse grand V. Il a également séduit par son implication dans le jeu collectif, notamment son repli défensif, grand défaut d'Ibrahimovic. Un bilan qui confirme l'idée que l'échange estival a propulsé Barcelone mais aussi l'Inter au rang des favoris de la C1.


Eto'o séduit l'Inter


De son côté, Ibrahomivic a connu des débuts plus poussifs. Parfois perdu dans le jeu de passes du Barça, son match livré samedi face à Getafe, avec un but et une passe à la clé, peut sonner comme un déclic. "Il a été extraordinaire, l'a félicité Guardiola. Nous pouvons faire reposer le jeu offensif sur lui et en plus, c'est un joueur réaliste" . L'intéressé lui aussi se sent plus à l'aise : "Je suis très satisfait de la manière avec laquelle les choses se passent. Mon adaptation à l'équipe et au système de l'entraîneur est bonne. En plus, les buts sont bons pour la confiance". Souvent décrié en Italie pour être incroyable en championnat mais invisible en Ligue des Champions, saura-t-il faire taire les critiques sous le maillot blaugrana pour son retour à San Siro ?