Sponsoring : Adidas champion du monde !

Voir le site Téléfoot

Adidas przygotował 20 wyjątkowych piłek na finał Niemcy – Argentyna
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2014-07-14T18:11:00.000Z, mis à jour 2014-07-14T20:53:18.000Z

Adidas surfe sur la planète football. Equipementier des deux finalistes du Mondial qui vient de s'achever, la marque aux trois bandes vient de signer un contrat de sponsoring de dix ans avec les Reds Devils de Manchester pour une somme affolante (940 M d'euros).

Dans un secteur du sponsoring où tous les coups sont permis, Adidas a frappé deux fois en 48 heures. Son principal rival, Nike, n'a pu qu'encaisser.


Adidas 2, Nike 0

Champion du monde ! Dans la guerre qui l'oppose à son concurrent Nike, l'équipementier allemand a remporté haut la main la bataille du Mondial, quand "ses" équipes ont éliminé le Brésil et les Pays-Bas, deux nations habillées par la marque à la virgule, dès les demi-finales Un seul équipementier en finale, c'est une première depuis 1990. L'affiche opposait déjà l'Allemagne à l'Argentine. Suivie par près d'un milliard de téléspectateurs, la firme allemande ne pouvait rêver plus belle exposition. Coup de pub réussi !


Manchester United touche le jackpot

Actif sur le terrain, l'équipementier l'est aussi en coulisses. Au lendemain de son succès en mondiovision, Adidas a frappé un grand coup ce lundi en s'engageant avec Manchester United. Une très belle opération marketing pour les Red Devils comme l'attestent les termes du contrat. Manchester United annonce en effet la signature d'un contrat de sponsoring de dix ans avec l'équipementier sportif d'un montant minimal de 750 millions de livres (environ 940 millions d'euros). Ce contrat prendra effet à partir de la saison 2015-2016, après la fin du contrat qui lie le club anglais à l'américain Nike.


Un chiffre d'affaires record en 2014

Voilà de quoi réjouir Herbert Hainer, le patron d'Adidas, numéro deux mondial de l'équipement sportif après Nike, qui pariait en février sur une croissance 2014 de près de 10 % de son chiffre d'affaires (il était de 15 milliards d'euros en 2013). En mai, le groupe avait annoncé des résultats exceptionnels pour le premier trimestre 2013, avec un bénéfice net record de 308 millions d'euros, en hausse de 6 %. De quoi attendre sereinement les retombées définitives du Mondial. L'équipementier tablait sur 2,7 milliards de dollars uniquement générés par le football en 2014. De quoi absorber la somme versée pour le sponsoring de la Coupe du monde au Brésil, estimée à 100 millions de dollars.