Dans l'actualité récente

Stade rennais : Dembélé, un coup à 52 millions ?

Voir le site Téléfoot

RTSB4XD
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2016-05-15T12:30:18.377Z, mis à jour 2016-05-15T12:32:07.168Z

Le transfert d’Ousmane Dembélé du Stade Rennais au Borussia Dortmund, pour les cinq prochaines saisons, va rapporter gros au club breton selon les performances de son futur ex-prodige. Beaucoup plus que les 15 millions officieusement annoncés.

Selon 20 Minutes, l'indemnité du transfert d'Ousmane Dembélé du Stade Rennais au Borussia Dortmund pourrait s'élever à 52M€.

Zidane, Cazorla, Dembélé... Ils ont les deux pieds:

Dembélé, l'espoir qui s'envole

Après plusieurs semaines de rumeurs, le Borussia Dortmund a enfin officialisé la signature d’Ousmane Dembélé. désormais ex-joueur du Stade Rennais a signé un contrat de cinq ans jusqu’en 2021 du côté du Signal Iduna Park. Elu meilleur espoir de la Ligue 1ors des trophées UNFP, l'international Espoirs (18 ans), qui était courtisé par de nombreux clubs européens, dont Leicester City, a marqué 12 buts et délivré 5 passes décisives en 25 matches de Championnat pour sa première saison dans l'élite.

Des bonus très intéressants

Alors que la presse allemande évoquait une transaction à hauteur de 15 millions d'euros,  la somme totale s’élèverait, selon les informations du journal 20 minutes, à 52 millions d’euros. Comme pour l’épisode Anthony Martial à Manchester United, le montage comprendrait effectivement différents bonus, censés tomber dans la poche du Stade Rennais en cas de réussite de Dembélé.

6 mois en pros = 15 millions

Avec les 15 millions évoqués ci-dessus, le jeune joueur, qui fêtera son 19e anniversaire le 15 mai, est d’ores et déjà la troisième plus grosse vente de l'histoire des Rouge et Noir. Un exploit après seulement six mois de présence dans l'effectif pro du stade rennais et sur les terrains de Ligue 1. Si le montant en question devait plus que tripler, il exploserait alors le record jusqu’ici détenu par Shabani Nonda, vendu 20 millions d’euros à Monaco en l’an 2000.