Statufié à Stockholm, Zlatan se prend pour Napoléon !

Voir le site Téléfoot

Ibrahimovic tatouages
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-11-22T15:36:05.187Z, mis à jour 2016-11-22T15:36:33.289Z

Désormais immortel dans son pays avec la prochaine édification d'une statue à sa gloire, Zlatan Ibrahimovic a encore fait preuve de son humilité légendaire.

Zlatan Ibrahimovic est plus qu’une légende en Suède. En marge de la remise de son onzième « Guldbollen », le Ballon d’Or local, la Fédération Suédoise de Football a décidé d’honorer l’idole de tout un peuple d’une manière originale, ce qui n’a pas manqué de faire réagir le principal intéressé.


Une statue de 2m40 en son honneur

Les hommages n’auront pas tardé. Alors qu’il vient tout juste de prendre sa retraite internationale après un dernier Euro plus que mitigé, Zlatan va enfin avoir une statue à son effigie. C’est en effet la décision prise par la Fédération Suédois de Football qui érigera une œuvre d’art à la gloire de son héros à côté du stade national, la Friends Arena de Solna. Une représentation du joueur torse nu, les bras levés, dans une de ses attitudes caractéristiques.

Le joueur de Manchester n’a pas tardé à réagir à cette nouvelle en déclarant sur Instagram : « Après vingt ans de dur travail, j'ai une statue de moi-même dans la capitale de Suède. Qui d’autre de toute façon ? Très fier, heureux, ému et merci à la Suède ». Une déclaration toute en retenue, dans la plus pure tradition zlatanesque ! Il rajoutera même en conférence de presse qu’il ne lui « manque plus que le Palais Royal »…


Faire mieux que Napoléon

L’actualité de l’ancien buteur du PSG ne s’arrête pas là puisqu’il s’est également offert quelques sorties fracassantes dans un entretien à Aftonbled. Réagissant à son nouveau titre de meilleur joueur de Suède, il en a profité pour évoquer son ancien club, considérant que « L’équipe [qu’il a] rejoint cet été n’est pas aussi forte que le PSG » même s’il n’a pas hésité à traverser la Manche : « Quand Mourinho a appelé, la décision a été facile à prendre. Le seul détail à régler était de savoir quand je serai présenté comme un joueur de United ».

Interrogé sur son futur, celui qui n’a signé qu’une saison à Old Trafford n’a pas fermé la porte à une prolongation mais se voit bien traverser l’Atlantique et rejoindre la MLS. Jamais avare d’un bon mot, il n’a pas hésité à se comparer à un conquérant : « Je me vois bien conquérir les USA comme j’ai conquis l’Europe. Beaucoup de personnes restent au même endroit toute leur carrière, moi j’ai voyagé comme Napoléon et conquis tous les pays dans lesquels j’ai posé les pieds. Donc peut-être que je devrais faire ce que Napoléon n’a pas fait en traversant l’Atlantique pour conquérir les Etats-Unis ».

Roi en arrivant à Paris, voilà que le suédois se rêve désormais en empereur, il est en tout cas inimitable…