Dans l'actualité récente

Steve Mandanda, capitaine et baromètre de l'OM ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-09-13T16:29:00.000Z, mis à jour 2011-09-13T16:38:23.000Z

Comme Iker Casillas, Steve Mandanda présente la particularité d'être à la fois le portier et le capitaine de son équipe. Ce soir face à l'Olympiakos en C1, son OM doit réagir, et lui avec !

L'Olympique de Marseille de Didier Deschamps, c'est loin d'être un scoop, a complètement raté son entrée en matière en Ligue 1. 3 points après 5 journées, 2 défaites et 3 matches nuls : l'heure est grave, et l'OM joue dès ce soir.

En tant que capitaine de l'OM, Steve Mandanda était convié à la conférence de presse à Athènes. Il a bien sûr été question des difficultés de son équipe : « Je ne sens pas encore la fébrilité. Notre entame délicate est difficile à expliquer. On a souvent maitrisé les matches, eu l'opportunité de gagner. Mais ça se joue sur des détails, des erreurs individuelles qu'on paye cher (...) Je ne sens pas d'impuissance, de la déception, oui. On est conscient qu'on peut faire mieux et qu'on va faire beaucoup mieux ».

Depuis le début de la saison, Steve Mandanda a encaissé 7 buts en 5 matches de championnat. Voilà ce qu'il pense de son niveau de performance actuel : « A l'image de l'équipe, pas extraordinaire. Sur les premiers matches, je ne suis pas décisif. On attend l'arrêt important qui peut faire basculer le match, je ne le fais pas ». Une analyse lucide du capitaine phocéen, qui n'a pas commis de grosses erreurs, mais ne s'est pas non plus fait remarquer comme le gardien d'envergure qu'il est.


Steve Mandanda veut rebondir dès ce soir, et l'OM avec lui : « On n'a pas trop le temps de cogiter. De toute façon, on ne peut pas revenir en arrière. Un match important dans une ambiance bouillante nous attend. Ça galvanise. J'espère que ça nous rendra plus performants. C'est une autre compétition. Il faut se dire que ce match peut lancer définitivement notre saison ». Il fait dans l'optimisme : « Tout n'est pas à jeter. Il faut rester positif. Si on commence à douter, à se mettre la tête sous l'eau, on ne va pas s'en sortir ».

Mandanda et son équipe sont donc à Athènes ce soir pour rebondir, avec un match décisif face à l'Olympiakos. Et pour gagner (enfin), l'OM et Didier Deschamps ont besoin de leur gardien à son meilleur niveau (enfin).