Suède-Portugal - Ronaldo : "Zlatan est un joueur fantastique"

Voir le site Téléfoot

Cristiano Ronaldo & Zlatan Ibrahimovic
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-11-20T10:10:00.000Z, mis à jour 2013-11-20T10:25:29.000Z

A domicile comme à l'extérieur, le Portugal de Cristiano Ronaldo a dominé la Suède de Zlatan Ibrahimovic (1,0 ; 2-3). Le joueur du Real Madrid sera au Mondial, pas le géant suédois.

Ces deux confrontations se seront résumées à l'affrontement annoncé entre deux des meilleurs joueurs du monde : Cristiano Ronaldo et Zlatan Ibrahimovic. Un duel dont le Portugais sort vainqueur (4-2 au cumul des deux matches). Le Portugais a marqué quatre fois, le Suédois deux. La preuve que les grands joueurs se révèlent dans les grands matches. Bravo messieurs.

Une qualification méritée
Le Portugal se qualifie et le résultat est logique pour Cristiano Ronaldo. Il savoure. « C'est une très belle journée. J'ai marqué trois buts et j'égale le record de Pauleta (47 buts en sélection). C'était un moment unique. On savait que ce serait une partie très compliquée mais mon opinion c'est que c'est une partie qu'on a mieux jouée », a-t-il expliqué au terme de le rencontre.

Zlatan félicite Ronaldo
Unique buteur lors du match aller, l'ailier merengue a encore été le grand artisan de la victoire de son équipe. Le capitaine portugais a marqué trois buts et a offert un nouveau récital, l'énième preuve de son talent hors norme. Sur le troisième but, il a d'ailleurs reçu les applaudissements de Zlatan en personne. Ronaldo a apprécié. « Je me sens heureux parce que Zlatan est un joueur fantastique ».

Doublé pour Ibra
La sélection lusitanienne a remporté les deux matches mais si suspense il y a eu, c'est bien grâce à Zlatan Ibrahimovic. Hier soir, le Suédois a répondu à l'ouverture du score de Cristiano Ronaldo en marquant une première fois de la tête. Il a ensuite donné l'avantage aux siens sur coup-franc. Une performance de haute volée qui prouve son talent. Mais en face, il y avait Ronaldo...

Dommage car comme l'expliquait Zlatan dans Téléfoot, une Coupe du monde sans lui, ça n'a pas la même saveur.