Dans l'actualité récente

Supercoupe d'Espagne : Le Barça de Martino remporte son premier titre

Voir le site Téléfoot

error
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-08-29T08:23:00.000Z, mis à jour 2013-08-29T08:38:00.000Z

Incapable de remporter un match contre l'Atlético Madrid, le FC Barcelone a tout de même soulevé le trophée grâce à son but inscrit à l'extérieur. Les Colchoneros n'ont pas démérité.

Avant le match retour de mercredi soir, Tata Martino, l'entraîneur du FC Barcelone avait expliqué qu'il n'imaginait « pas un match différent » par rapport à l'aller (1-1). Il avait vu juste. L'Atlético Madrid a défendu en bloc et a utilisé chaque récupération de balle pour aller mettre la pression sur le but de Victor Valdes, décisif hier soir. Mais cette fois, les Catalans n'ont pas concédé l'ouverture du score, ce qui leur a permis de gagner la Supercoupe (0-0).

L'association Messi-Neymar
Pour la première fois, Neymar et Messi étaient alignés dès le coup d'envoi. Les deux génies n'ont pas vraiment eu l'occasion de montrer leur entente. Un faux problème estime Tata Martino. « Neymar joue sur la gauche et Messi, dans l'axe, a tendance à jouer vers la droite. Ce n'est pas un problème, ils apprendront à se connaitre pour jouer plus ensemble ». Le monde en salive déjà.

Une rencontre difficile
Comme à l'aller, les hommes de Diego Simeone ont très bien défendu et ont montré beaucoup d'abnégation. Les Catalans n'ont trouvé des espaces que dans les dernières minutes de la rencontre. « Nous avons eu besoin de faire des transversales pour étirer la défense. Finalement cela a fonctionné, mais dans les 15 dernières minutes, lorsqu'ils ont accusé le coup physiquement ». L'expulsion de Filipe Luis a aussi aidé.

Un titre pour Tito
Le Barça a d'ailleurs eu une belle opportunité de l'emporter mais Messi a envoyé son penalty sur la barre de Thibaut Courtois. Mais ce 0 à 0 aura suffi à Tata Martino pour décrocher son premier trophée avec la formation blaugrana. Un titre qu'il dédie à son prédécesseur : Tito Vilanova. « C'est une finale que nous devons à la victoire en Liga l'an passé. Ce titre est aux joueurs, au staff et à Tito ».

Désormais, place à la Liga avant la trêve internationale. Pas le temps de profiter de ce premier titre de l'ère Martino.