Dans l'actualité récente

Les supporters marseillais privés de PSG-OM !

Voir le site Téléfoot

Marseille, balle de titre
Par Telefoot.fr|Ecrit pour TF1|2010-11-02T17:02:00.000Z, mis à jour 2010-11-02T17:02:00.000Z

Il n'y aura pas de supporters marseillais au Parc des Princes dimanche lors du Clasico PSG-OM. La LFP a rejeté la décision de la commission d'appel qui autorisait l'accès à la tribune visiteurs. Même tarif pour les Parisiens, privés du match retour au Vélodrome!

Les supporters marseillais seront privés du Clasico PSG-OM. La LFP, « en raison des contraintes et des problèmes de sécurité », impose une mesure ferme qu'elle juge « indispensable ».


Tandis que les Marseillais espéraient obtenir un quota d'environ 1500 supporters au Parc des Princes dimanche, la LFP a informé de son refus d'ouvrir les tribunes aux supporters marseillais pour le choc PSG-OM. Soucieuse d'assurer des conditions de sécurité maximales le jour du Clasico, la Ligue de Footbal Professionnel a donc imposé, seule, cette décision. Il n'y aura pas non plus de supporters parisiens au Stade Vélodrome lors du match retour entre l'OM et le PSG à la mi-mars.


Si la mesure de la LFP se veut prudente, elle n'est pas pour plaire aux Marseillais. Il s'agit d'une « insulte », selon le vice-président des Yankees, Michel Tonini. « C'est inadmissible », surenchérit depuis Zilina le secrétaire général de l'OM, Cédric Dufoix. Arguant que la LFP « ne respecte pas les décisions de justice », neuf groupes de supporters ont demandé « une requête en exécution du jugement rendu par le Tribunal administratif le 28 octobre ».

En balayant d'un mot la décision du Tribunal administratif de Marseille (qui autorisait la venue des supporters marseillais), la LFP fait bien des mécontents. Et si les dirigeants parisiens met en avant le problème de la gestion des bus de supporters, notons que certains "indépendants" déjà munis de billets feront le déplacement par leurs propres moyens quoiqu'il en coûte. Leur présence, sans encadrement, pourrait devenir problématique...


A 5 jours du Clasico PSG-OM, la guerre des nerfs est déjà bien entamée. Pour les troupes de Didier Deschamps et d'Antoine Kombouaré, comme pour le public, souhaitons que la rencontre du 7 novembre soit remarquable pour son spectacle sur le terrain, et non pour les échauffourées qui la menacent.