Dans l'actualité récente

[Téléfoot : 03/07] Dans l’intimité d’Antoine Griezmann

Voir le site Téléfoot

Equipe de France : Griezmann, intime
Par Georgia Diaz|Ecrit pour TF1|2016-07-03T11:30:11.061Z, mis à jour 2016-07-03T11:30:12.576Z

Double buteur face à l’Irlande dimanche dernier, Antoine Griezmann a enfin lancé son Euro. Comment le joueur, réputé discret, est-il devenu l’un des leaders de l’attaque des Bleus ? Quelle est sa vraie personnalité au sein du groupe France ? Reportage.

Après une phase de poules laboriseuse, Antoine Griezmann a enfin lancé son Euro. Le jeune attaquant, 25 ans, a sauvé la France, en huitièmes de finale, face à l’Irlande (2-1). Il a inscrit un doublé décisif et chipé, au passage, le titre de « chouchou du public français » à Dimitri Payet. Quelques heures après la victoire, il affiche sa bonne humeur devant les caméras et se délare « heureux de donner de la joie aux supporteurs ».

Eric Olhats, son confident

Pourtant, l’attaquant de l’Atlético Madrid a douté, en début de tournoi. Et c’est auprès d’Eric Olhats, son conseiller sportif, qu’il a trouvé du réconfort. Entre les deux hommes, la relation est forte. « Ce sera toujours Antoine avant Griezmann », rappelle ce dernier.  Griezmann, donc, a douté mais évacué la pression. Remplaçant contre l’Albanie, il a fait son entrée et régalé. Un match déclic, pour le joueur qui figure toujours parmi les premiers levés à Clairefontaine et est amateur de mate. « Il a franchi un pas », confirme son coéquipier chez les Bleus, Patrice Evra. Reste à confirmer. Face à l’Islande, Antoine Griezmann est attendu. 

L’AVIS DE YOURI DJORKAEFF SUR ANTOINE GRIEZMANN

Remplaçant de luxe, Antoine Griezmann a su se muer en indiscutable chez les Bleus. Les chiffres parlent pour lui : 20 sélections en 2014-2015, 13 titularisations, 0 but contre 11 sélections en 2015-2016, 8 titularisations, 4 buts. « Il a franchi un palier avec son club, et ce qu’il produit en club, il arrive à le produire en équipe nationale. Et ce n’est pas évident parce qu’on sait que la pression en équipe nationale est encore à un autre niveau. Mais il le fait bien, très bien. Il est arrivé dans ce tournoi et il a réussi à l’évacuer. Les buts, ça aide pour un attaquant. C’est vrai mais ce qui était important, c’était sa deuxième mi-temps face à l’Eire. En première mi-temps, il n’a pas été bon. Mais il s’est remis dans le jeu, en seconde, et a été très, très, bon ».



en savoir plus : Frédéric Calenge, Bixente Lizarazu, Christian Jeanpierre, Equipe de France de Football