[Téléfoot 10/05] Ronaldo, l'Euro à coeur

Voir le site Téléfoot

Cristiano Ronaldo - Portugal
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-07-10T12:34:26.601Z, mis à jour 2016-07-10T12:34:35.445Z

A 31 ans, Cristiano Ronaldo tient une occasion en or de faire monter sa sélection nationale sur le toit de l'Europe.

En disputant le titre de champion d'Europe face à l'équipe de France ce dimanche (21h), Ronaldo s'avance vers l'un des plus gros défis de sa carrière. Téléfoot vous offre un coup de projecteur sur l'une des stars de cet Euro.

Ronaldo décisif...comme toujours

Depuis un mois, il est le joueur par qui le miracle est possible. Peu enthousiasmante, la sélection portugaise, en six rencontres, n'a jamais impressionné son monde par son style de jeu affiché. Mais grâce à CR7, auteur de trois buts depuis le début de la compétition, portant à 9 son total lors d'un Euro (record de Platini égalé), le rêve du Portugal de prendre part à une nouvelle finale douze ans après le traumatisme vécu face à la Grèce en 2004, à domicile, s'est concrétrisé.

« On apprend toujours, surtout dans les défaites »

«Il est là au bon endroit au bon moment pour nous emmener en finale. C'est ça un grand joueur», s'enthousiasment à raison les nombreux supporters lusitaniens. Ronaldo, lui, voit une de ses dernières quêtes être enfin à portée de main. «Mon rêve c'est de gagner un trophée avec le Portugal, dit-il. J'espère qu'il y aura un sourire sur le visage et des larmes de joie. On a appris à mieux analyser et à mieux comprendre nos erreurs. Personnellement j'ai vécu de supers moment et très peu de moins bons depuis cette finale où je n'avais que 19 ans. On apprend toujours, surtout dans les défaites.»

« Mes coéquipiers me voient comme un modèle »

Depuis 2004, Cristiano a grandi, enchaînant les buts et les records comme en témoignent ses trois Ballons d'Or. Joueur le plus capé du Portugal (132 sélections), il possède aujourd'hui une influence naturelle au sein de sa sélection comme la séquence fimée en amont de la séance de tirs au but face à la Pologne avec Moutinho en a attesté. Un statut que le Madrilène n'a pas trop de mal a supporter. B ien au contraire: « Mes coéquipiers me voient comme un modèle, comme le capitaine de l'équipe. Je le suis depuis de nombreuses années et maintenant je veux écrire l'histoire. Je fais partie de l'histoire du Real Madrid et des grands clubs dans lesquels je suis passé. Je veux maintenant marquer celle de la sélection nationale.»

« Le Portugal va enfin gagner un trophée important »

Pour franchir ce cap, Cristiano Ronaldo va devoir écarter l'équipe de France de sa route. Une sélection contre laquelle il n'a jamais marqué en compétition officielle et qui l'avait sorti, lui et ses coéquipiers de l'époque, en demi-finale de la coupe du monde 2006. «La France a une équipe fantastique mais depuis le début personne ne ous a battu et j'espère que la France ne le fera pas non plus, se persuade la star portugaise. J'y crois, mais coéquipiers y croient, les Portugais y croient et la communauté portugaise en France y croit donc je pense que dimanche (ce soir), le Portugal va enfin gagner un trophée important.» A 31 ans, l'occasion ne se représentera pas forcément.»