Le terminus de l'Espagne?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par G. C. avec Opta|Ecrit pour TF1|2010-07-03T18:15:02.000Z, mis à jour 2010-07-03T18:15:02.000Z

L'Espagne espère franchir enfin le stade des quarts de finale en Coupe du monde 2010 contre le Paraguay, samedi (20h30). La Roja a échoué quatre fois à ce stade de la compétition. Pour y arriver, les Espagnols comptent bien sûr David Villa, leur buteur attitré.

4


Psychologiquement, c'est peut-être la marche la plus compliquée à franchir pour les Espagnols. Samedi, les coéquipiers d'Iker Casillas n'auront pas seulement le Paraguay à battre. Ils devront aussi rompre la malédiction. Jamais, la Roja n'a réussi à passer un quarts de finale. En 1934, 1986, 1994 ou encore en 2002, l'équipe espagnole s'est à chaque fois pris les pieds dans le tapis à ce stade de la compétition.


0


Pour passer enfin le stade des quarts de finale, l'Espagne ne pouvait peut-être pas mieux tomber. La Roja n'a jamais perdu face au Paraguay. Une victoire et deux matches conclus sur un score nul et vierge (0-0). Cerise sur le gâteau : la sélection ibérique est invaincue en Coupe du Monde face aux sélections sud-américaines autres que le Brésil et l’Argentine (4 victoires et 3 nuls). De quoi espérer pour Carles Puyol et co...


1


L'Espagne risque de devoir faire preuve de patience. Après avoir réussi à trouver la faille dans le mur dressé par le Portugal en huitièmes de finale (1-0), l'équipe de Vicente del Bosque va retrouver une autre forteresse avec l'arrière-garde paraguayenne. Les Guaranis n'ont encaissé qu'un seul but dans le tournoi, contre l'Italie lors du premier match (1-1). Les Bonet, Da Silva ou autre Alcaraz , qui composent la défense sud-américaine, sont les maillons forts de l'équipe, qui compte bien résister aux assauts espagnols.


3


Certes, le Paraguay possède une défense de fer. Mais les joueurs du sélectionneur argentin Gerardo Martino, sont beaucoup moins efficaces devant. Passés par les tirs au but pour venir à bout du Japon en huitièmes de finale (0-0, 5-3 aux t.a.b.), ils n'ont marqué que trois buts depuis le début de la compétition, le pire bilan des huit équipes encore en lice. Pis encore, Roque Santa Cruz (Manchester City), Lucas Barrios et Nelson Valdez (Dortmund), les attaquants paraguayens, n'ont toujours pas trouvé le chemin des filets. Une mauvaise habitude pour le Paraguay puisque l'Albirroja n'a pas marqué le moindre but lors de ses quatre matches au-delà du premier tour en Coupe du Monde.


4


Pour percer le coffre-fort paraguayen, l'Espagne possède un atout de poids : David Villa. Le néo-Barcelonais est sur un nuage depuis le début de la Coupe du monde. Auteur du but de la victoire face au Portugal au dernier tour (1-0), il est devenu le premier joueur espagnol à avoir signé quatre réalisations lors d'un Mondial depuis Michel en 1990. L'ancien buteur de Valence n’est plus qu’à deux unités de Raul, meilleur buteur de l’histoire de la sélection espagnole (44). Et "El Guaje" compte bien revenir à sa hauteur ou le dépasser en Afrique du Sud.

Les équipes probables :
PARAGUAY : Villar (cap.) - Bonet, Da Silva, Alcaraz, Morel - Vera, Caceres, Riveros - Santa Cruz, Benitez - Barrios.
ESPAGNE : Casillas (cap.) - Sergio Ramos, Puyol, Piqué, Capdevila - Busquets - Xavi, Xabi Alonso, Iniesta - Torres (ou Llorente), Villa.
Arbitre: Carlos Batres (GUA)