Dans la tête de Domenech

Voir le site Téléfoot

Où ont-ils péché ?
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-05-10T11:25:07.000Z, mis à jour 2010-05-10T11:25:07.000Z

Mardi dans le 20 heures de TF1, Raymond Domenech rendra sa copie. La dernière en tant que sélectionneur. Qui seront les 23 retenus pour disputer la Coupe du monde ? Comment va-t-il choisir ? En 2006 et en 2008, le patron des Bleus avait opté pour deux manières de faire différentes. Quid de 2010 ?

2006 : RIBERY… ENFIN ! CHIMBONDA, POURQUOI PAS ?


Deux ans après avoir pris les rênes de l'équipe de France, Raymond Domenech dévoile ses 23 pour l'Allemagne où se déroulera la Coupe du monde. Dans l'émission Téléfoot, la liste est rendue publique. Sans commentaire de la part du principal intéressé mis à part pour annoncer que Barthez sera le portier numéro un des Bleus. Deux noms retiennent l'attention. Ceux de Franck Ribéry et de Pascal Chimbonda. Les deux hommes n'ont jamais mis les pieds à Clairefontaine et vont pourtant connaitre le grand frisson. Ribéry, qui a explosé à Marseille, était attendu par de nombreux observateurs. Pour ce qui est de Pascal Chimbonda, la donne est "légèrement" différente. Certes, le latéral de Wigan a été élu meilleur arrière droit de Premier League. Mais tout de même. Anthony Réveillère est la principale victime de l’arrivée de Pascal Chimbonda.


Dans la tête de Domenech

Pour le reste, la liste est globalement classique. En défense, Domenech a doublé tous les postes. Au milieu de terrain, Zidane est entouré des habituels Patrick Vieira, Claude Makelele et Florent Malouda. Alou Diarra et Vikash Dhorasoo, lancés par Domenech durant les éliminatoires, sont là. Robert Pires et Johan Micoud sont, comme on le pressentait, snobés. Les raisons appartiennent au sélectionneur. Même chose en attaque pour Nicolas Anelka et Ludovic Giuly. Le premier, revenu avec réussite à l'automne 2005, se fait souffler la place par Saha et Cissé (ce dernier, victime d'une double fracture tibia-péroné face à la Chine, sera finalement remplacé par Govou). Giuly, lui, est victime de Ribéry.


Les 23 pour la Coupe du monde 2006 :


Gardiens : Fabien Barthez (Olympique de Marseille), Grégory Coupet (Olympique Lyonnais), Mickaël Landreau (Nantes)


Défenseurs : Eric Abidal (Olympique Lyonnais), Jean-Alain Boumsong (Newcastle United), Pascal Chimbonda (Wigan), William Gallas (Chelsea), Gaël Givet (AS Monaco), Willy Sagnol (Bayern Munich), Mikaël Silvestre (Manchester United), Lilian Thuram (Juventus Turin)


Milieux : Vikash Dhorasoo (Paris-Saint-Germain), Alou Diarra (RC Lens), Claude Makelele (Chelsea), Florent Malouda(Olympique Lyonnais), Patrick Vieira (Juventus Turin), Zinedine Zidane (Real Madrid)


Attaquants : Djibril Cissé (Liverpool)*, Thierry Henry (Arsenal), Franck Ribéry (Olympique de Marseille), Louis Saha (Manchester United), David Trezeguet (Juventus Turin), Sylvain Wiltord (Olympique Lyonnais)


* Cissé sera remplacé par Sidney Govou (Olympique Lyonnais)


2008 : L’ECREMAGE AVANT L’HELICO


Avant l’Euro, Raymond Domenech s'inspire d'Aimé Jacquet et décide dans un premier temps de retenir 30 joueurs. Le sélectionneur national souhaite se donner un peu de marge de sécurité alors que certains internationaux n'ont pas terminé leur saison en club. Les Lyonnais notamment qui disputent la finale de la Coupe de France. C'est donc avec un groupe élargi que le sélectionneur des Bleus part à Tignes, où se déroule l'habituel stage d'avant-compétition des Tricolores. Et c'est après un premier match de préparation que Raymond Domenech va trancher. Le mardi, les Bleus affrontent l'Equateur (2-0). Deux "bleus" disputent la seconde période : Steve Mandanda et Bafetimbi Gomis. Le Stéphanois signera un doublé. Les deux seront dans la liste, aux dépens de Mickaël Landreau, qui était considéré comme le numéro 2 au poste de gardien, et Djibril Cissé, le mal-aimé malheureux.


De Zurich à Dublin

Les autres recalés se nomment Philippe Mexès, Alou Diarra, Mathieu Flamini, Hatem Ben Arfa et Julien Escudé. Le sélectionneur a globalement privilégié la forme du moment. Les exemples de Mexès et d'Escudé sont parlants. Les deux défenseurs ne sont pas dans des conditions physiques optimales et ne passent pas le cut. Les images des joueurs quittant le stage et prenant l'hélicoptère feront le tour des chaines d'info.


Les 23 pour l'Euro 2008 :


- Gardiens : Grégory Coupet (Lyon), Sébastien Frey (Fiorentina), Steve Mandanda (Marseille)


- Défenseurs : Eric Abidal (FC Barcelone), Jean-Alain Boumsong (Lyon), François Clerc (Lyon), Patrice Evra (Manchester United), William Gallas (Arsenal), Willy Sagnol (Bayern Munich), Lilian Thuram (FC Barcelone), Sébastien Squillaci (Lyon)


- Milieux : Lassana Diarra (Portsmouth), Claude Makelele (Chelsea), Jérémy Toulalan (Lyon), Patrick Vieira (Inter Milan),Franck Ribéry (Bayern Munich), Samir Nasri (Marseille), Sidney Govou (Lyon), Florent Malouda (Chelsea)


- Attaquants : Nicolas Anelka (Chelsea), Karim Benzema (Lyon), Bafétimbi Gomis (Saint-Etienne), Thierry Henry (FC Barcelone).


2010 : DIX-HUIT SÛRS... ET LES AUTRES


Deux listes en 2006 et 2008, deux manières de faire. En 2010, ce sera forcément différent. Encore une fois. Pour une raison simple. Raymond Domenech rendra sa dernière copie, sans arrière-pensée ni besoin de préparer son avenir à la tête de l'équipe de France. Il dira peut-être le contraire. Mais cela compte. Et l'idée de prendre quelques joueurs sur la forme du moment plus que sur leur vécu ou leur expérience a dû lui trotter dans la tête. Peut-être celle de laisser quelques joueurs un peu trop bavards ou à l'égo surdimensionné aussi. N'a-t-il pas dit dans les colonnes du Midi Libre qu'il" y aura des titulaires et il y aura les autres, qui seront là pour mettre la pression sur les titulaires sans pour autant baver dans les journaux... ?" A priori, le patron des Bleus est fixé sur 18 joueurs. Les cinq derniers en revanche... Finalement, avec Domenech, la surprise serait qu’il n’y en ait pas.