Comme Tevez, Balotelli prêt à quitter Manchester City ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-08-01T11:23:00.000Z, mis à jour 2011-08-01T11:29:53.000Z

Le jeune et turbulent Mario Balotelli se dit malheureux à Manchester City, suivant ainsi les traces de son capitaine, Carlos Tevez. Un retour en Italie, et même au Milan AC, serait envisagé ?

Alors qu'il n'a pas encore fêté ses 21 ans, Mario Balotelli est déjà une star du ballon rond. Mais au-delà des terrains où il ne brille que par éclairs, c'est en dehors que l'Italien fait parler de lui. Son dernier coup d'éclat ? Une interview à Sky Sports Italia.

Comme Carlos Tevez avant lui, l'attaquant italien ne parvient pas à d'adapter au Nord de l'Angleterre : « Je ne me sens pas bien à Manchester. Je suis bien avec le coach et mes coéquipiers, mais je n'aime pas la ville de Manchester ». Balotelli sait pourtant se faire philosophe : « Mais je dois l'accepter. Disons que c'est une étape dans ma progression ». Si Manchester est une ville si difficile à vivre, pourquoi aucun joueur de United ne se plaint-il ? La réponse tient sans doute en trois mots.

Et puisqu'il s'adressait à un média italien, le joueur formé à l'Inter Milan a fait le buzz : « Je ne sais pas si je vais rester à Manchester City. On verra ce qui se passe. Je suis loin de chez moi, c'est à dire Brescia et pas Milan, ma famille et mes amis me manquent ». Avant d'évoquer son « club de cœur », le... Milan AC : « Galliani (ndlr :dirigeant milanais) dit que tôt ou tard j'irai à Milan ? J'aimerais bien, mais on verra. Oui, j'ai chanté « allez Milan » par le passé pour plaisanter. Mais un jour, peut être... »


Le plus incroyable, c'est que Mario Balotelli fait régulièrement la une des rubriques sportives alors qu'il n'est encore qu'une promesse du football européen. S'il ne fêtera ses 21 ans que le 11 août prochain, il a déjà joué 114 matches chez les professionnels, pour 38 buts. Son entraineur à City, Roberto Mancini, croit beaucoup en lui, mais semble commencer à se lasser de ses facéties. Le ton est monté plusieurs fois entre les deux Italiens lors de la tournée estivale de City.

Mario Balotelli a coûté plus de 22 millions aux Citizens, montant qu'il est encore loin d'avoir justifié sur le terrain. Nul doute, donc, que le club et ses supporters ne goûteront que modérément ces nouvelles déclarations...