Thomas Tuchel et le PSG s'imposent devant l'Atletico [Vidéo]

Voir le site Téléfoot

RTX35NMC
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2018-07-30T14:03:02.389Z, mis à jour 2018-07-30T14:53:58.759Z

Malgré un avantage de deux buts, le club de la capitale s’est fait remonter par l’Atletico Madrid en fin de rencontre mais grâce à un bijou de Postolachi dans les arrêts de jeu, le PSG s’est imposé.

L’une des bonnes nouvelles pour le PSG était le retour d’Angel Di Maria dans le onze de départ. L’Argentin est apparu en jambes mais manquait évidemment de rythme dans une position inhabituelle pour lui même s’il a bien combiné avec Adrien Rabiot notamment très présent au milieu du terrain. Mais Thomas Tuchel a du surtout apprécier la performance de ses jeunes joueurs, décisifs dans la victoire contre l’Atletico Madrid (3-2)


Une attaque composée de Di Maria, Lo Celso et Nkunku

Thomas Tuchel a une nouvelle fois aligné plusieurs jeunes du club en l’absence de cadres du PSG. Ainsi, Stanley Nsoki (19 ans) était associé en défense à Kévin Rimane (27 ans) et Lassana Diarra (33 ans) tout comme Colin Dagba (19 ans) qui occupait le flanc droit d’une formation en 3-4-3 avec Angel Di Maria situé en pointe et soutenu par Lo Celso et Nkunku.

C’est ce dernier qui ouvrait le score suite à une frappe de Kurzawa déviée de la main par Juanfran qu'il reprenait (1-0, 32ème). Avant cela, Kévin Gameiro avait été très dangereux devant Kévin Trapp mais l’ancien parisien a manqué de précision. Dans une première période équilibré qui a vu les vainqueurs de la Ligue Europa se créer trois situations dangereuses, les deux équipes se quittaient sur ce score de 1-0 au bout des 45 premières minutes.



Plus de changements, plus d’animation après la pause, et une merveille signée Postolachi

Au retour des vestiaires, les champions de France ont opéré 10 changements ! L’équipe n’a pas été destablisée puisqu’elle a eu le contrôle du jeu en se créant de nombreuses occasions. Dans les 20 dernières minutes, Paris inscrivait d'ailleurs le but du break par Moussa Diaby parfaitement servi par Timothy Weah (2-0, 71ème).


Alors que le match aurait dû être plié, les Colchoneros sont alors revenus au score en 10 minutes. Victor Mollejo battait Trapp en deux temps (2-1, 76ème) avant que Bernede ne marque contre son camp (2-2, 86ème). Alors que la séance de pénalty se dessinait, le jeune Virgiliu Postolachi (18 ans) donnait la victoire aux Parisiens d’une belle frappe du gauche dans la lucarne droite d’Adan (3-2, 90+2ème). Le PSG va mieux et monte en puissance, et peut en plus compter sur ses jeunes en attendant le retour de certains de ses cadres. Un ensemble de bonnes nouvelles en somme…