Dans l'actualité récente

Clash surréaliste entre Tolisso et Jourdren lors de Lyon-Montpellier

Voir le site Téléfoot

Tolisso en interview - OL
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-09-22T10:37:31.378Z, mis à jour 2016-09-22T11:04:21.398Z

L'exclusion de Morgan Poaty durant le match Lyon-Montpellier a beaucoup fait parler du côté héraultais. Ils n'ont pas été loin de franchir la ligne jaune.

Grosse polémique lors du match opposant l’Olympique Lyonnais et Montpellier hier au Parc OL. Alors que les Montpelliérains venaient d’ouvrir la marque, M. Varela décide d’expulser Morgan Poaty pour une semelle sur Corentin Tolisso. Si la faute est réelle, le carton rouge peut sembler sévère.

Finalement balayés après ce coup du sort, les protégés de Louis Nicollin n’ont pas du tout apprécié la décision de l’arbitre et l’attitude du joueur lyonnais.

Jourdren perd ses nerfs en direct

Alors que Tolisso, par ailleurs auteur d’un doublé, répondait à une interview à la mi-temps du match, le gardien héraultais est venu l’invectiver, lui reprochant d’en avoir trop rajouté pour obtenir la sanction.

Interrompant le jeune lyonnais, il lui a demandé de montrer sa blessure : « T'es blessé ?! T'es blessé ?! Fais voir ! ». S’en est suivi un échange musclé entre les deux joueurs jusque dans le couloir des vestiaires. Une scène que vous pouvez découvrir sur Eurosport en cliquant ici

Hantz et Nicollin en rajoutent après la rencontre

L’histoire aurait pu s’arrêter là mais les hommes forts de Montpellier ont décidé d’en rajouter après la rencontre. Laurent Nicollin a sorti la première punchline. Ironique, il a critiqué l’amplification du lyonnais : « C’est quand même formidable qu’un joueur avec une triple fracture de la jambe suite à l’expulsion puisse marquer un doublé ».

Puis l’entraîneur Frédéric Hantz en a rajouté en utilisant la fameuse théorie du complot : « Tel qu’est organisé le foot français, il était inenvisageable que Lyon perde deux fois de suite dans son Parc OL après Bordeaux. » L’entraîneur héraultais a également lâché avec ironie : « Je suis malgré tout satisfait que Tolisso a pu marquer deux buts et finir le match ».

Tolisso ne commente pas

Interrogé sur la faute, le milieu de terrain n’a pas voulu polémiquer : « Le joueur montpelliérain me fait mal en me mettant une bonne semelle. Mais je préfère parler des cinq buts qu’on a mis plutôt que de cet incident ».

Si la frustration montpelliéraine est compréhensible tant l’expulsion paraît sévère, leurs réactions oscillent entre le ridicule et le mauvais goût. Il faudra rappeler à l’ensemble des belligérants qu’une faute ne se juge pas qu’à l’aune de la blessure qu’elle a provoquée. Espérons que la commission de discipline se saisisse du dossier pour ne pas laisser passer ce type de comportement.