Top 5 des joueurs qui ont joué pour Arsenal et Manchester United

Voir le site Téléfoot

Alexis Sanchez - Chili
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2018-01-23T14:54:51.377Z, mis à jour 2018-01-23T15:00:10.619Z

Le chassé-croisé entre Alexis Sanchez et Henrikh Mkhitaryan a enfin eu lieu. Lundi 22 janvier, Arsenal et Manchester United ont officialisé la transaction. Ce n'est pas la première fois que les deux clubs font des affaires. Retour sur les principaux mouvements dans l'ère Premier League.

Alexis Sanchez


Le Chilien a enfin quitté Arsenal. Depuis près d'un an, sa situation contractuelle faisait couler des tonnes d'encre. En fin de contrat en juin 2018, Alexis Sanchez a été annoncé au PSG, à Chelsea, au Bayern Munich, à Manchester City, à Manchester United... Pendant un temps, les Citizens semblaient les mieux placés pour le recruter. Finalement, l'ancien Barcelonais est parti en cet hiver 2018, la dernière fenêtre mercato possible pour qu'Arsenal puisse le céder en obtenant une contre-partie (lire ci-après).

Pas épargné par les critiques outre-Manche, Alexis Sanchez, 29 ans, a confié rejoindre "le club de ses rêves". Traité de "mercenaire" par l'ancien Gunner Martin Keown entre autres, l'attaquant devient le joueur le mieux payé d'Angleterre avec un salaire hebdomadaire de près de 685 000 euros. Il est le premier Chilien à rejoindre Manchester United. Sanchez hérite du mythique n°7, vacant depuis le départ de Memphis Depay à Lyon.

Robin van Persie


Un bien mauvais souvenir pour Arsenal. Après les départs de Thierry Henry, puis d'Emmanuel Adebayor, Robin van Persie était devenu le buteur en chef des Gunners. A force d'empiler les buts à coups de grosses frappes en pagailles, le Néerlandais s'était même vu confier le brassard de capitaine par Arsène Wenger. Mais en 2012, lassé de voir l'écart se creuser entre son club et le reste du Big Four anglais, Van Persie décida de partir, quitte à se voir qualifier de traître par les supporters d'Arsenal.

Il prit alors la direction de Manchester United, à la recherche d'une nouvelle pointe à associer à Wayne Rooney. Exit Michael Owen et Dimitar Berbatov, welcome Robin van Persie, acheté pour plus de 30 millions d'euros. L'attaquant signa une première saison de feu avec 30 buts en 48 matches toutes compétitions confondues. Les deux suivantes furent un peu moins prolifiques.

Henrikh Mkhitaryan


Il y a différentes façons de voir le passage d'Henrikh Mkhitaryan à Manchester United. Les plus bienveillants se souviendront de son but en finale de la dernière Ligue Europa remportée contre l'Ajax Amsterdam (2-0). Les moins enthousiastes estimeront que l'Arménien a raté sa saison et demie chez les Red Devils. Recruté en 2016 pour 42 millions d'euros, l'ancien joueur du Borussia Dortmund n'a pas réussi à s'installer comme un joueur majeur dans l'effectif mancunien.

De plus en plus écarté ces dernières semaines par José Mourinho, Henrikh Mkhitaryan était candidat au départ durant le mercato d'hiver. Pendant un temps, il était question d'un retour à Dortmund, où il aurait retrouvé Shinji Kagawa, un autre ancien échec de MU. Finalement, le milieu offensif de 29 ans va tenter de se relancer à Arsenal.

Mikaël Silvestre


Voilà un joueur qui laisse de bons souvenirs à Manchester United. Il n'était pas aussi réputé que Rio Ferdinand, pas aussi classe que Laurent Blanc, pas aussi dur que Nemanja Vidic ou Jaap Stam, mais Mikaël Silvestre était un défenseur complet qui a largement rendu à Sir Alex Ferguson la confiance que ce dernier plaça en lui quand il le débaucha à l'Inter Milan en 1999. Pendant neuf ans, l'international français a assuré dans l'arrière-garde mancunienne, le plus souvent à gauche, parfois dans l'axe. Un "bon soldat", comme on dit.

Un défenseur sûr qui ne perdit sa place que dans ses deux dernières années, quand MU fit venir Patrice Evra pour s'occuper du flanc gauche et Nemanja Vidic pour former la charnière avec Rio Ferdinand. Silvestre fut alors transféré pour une somme modique à Arsenal, où il ne connut pas la même réussite pendant deux saisons.

Danny Welbeck


Les années passent et le constat est cruel : Danny Welbeck n'a jamais dépassé le statut de grand espoir du football anglais. Formé à l'académie de Manchester United, l'attaquant a gravi les échelons chez les jeunes et en prêt (Preston, Sunderland) jusqu'à s'inviter en équipe première et même avec la sélection anglaise. Mais Danny Welbeck a énormément souffert de ses blessures récurrentes. Et à force de n'être qu'une solution de complément, l'Anglais a demandé à quitter les Red Devils en 2014.

En toute fin de mercato d'été, cette année-là, les transferts se concrétisèrent. Manchester United fit venir Radamel Falcao en prêt depuis l'AS Monaco et Arsenal, qui devait se renforcer après une vilaine blessure d'Olivier Giroud, s'offrit Danny Welbeck pour 20 millions d'euros. Le résultat est loin des attentes. Souvent blessé, l'attaquant n'est que remplaçant, marque peu et a même été éloigné des terrains pendant presque un an. Aujourd'hui, il n'est plus dans les premiers plans des Gunners.