Tottenham : fin de série pour les Spurs à Liverpool

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2013-03-10T17:45:00.000Z, mis à jour 2013-03-10T18:49:57.000Z

Mené sur sa pelouse, Liverpool s'offre une victoire référence face aux Spurs de Tottenham (3-2) et se relance dans la course à l'Europe.

Coup d'arrêt pour Tottenham invaincu depuis douze rencontres. Liverpool peut à nouveau rêver d'Europe.


Liverpool relève la tête

Entre une formation qui traverse cette saison de premier League dans un relatif anonymat et une autre qui commence à faire sérieusement parler d'elle tant sur le plan national que continental, le duel n'a pas penché dans le sens que l'on pouvait imaginer. Penché, le terme se veut adéquat tant les deux équipes ont, à tour de rôle, eu l'occasion de s'accaparer les trois points de la victoire. Mais c'est bien Steven Gerrard, à moins de dix minutes du terme, qui faisait chavirer de bonheur le public d'Anfield. Un succès de prestige pour les Reds.


Un match à rebondissement

Troisièmes du classement, les Spurs, invincibles en Premier League depuis le 12 décembre dernier (douze rencontres consécutives) restaient sur quatre succès de rang en championnat, le dernier obtenu face au grand rival Arsenal (2-1). Si l'attaque, orchestrée par Gareth Bale, n'a pas connu trop de ratés ce dimanche, la défense est, elle, directement engagée sur deux des trois buts adverses. Lloris compris. De quoi nourrir des regrets apès un match relativement maîtrisé. Le doublé de l'ancien défenseur de l'Ajax Vertonghen (45e, 54e), qui répondait à l'ouverture du score de Luis Suarez (21e) - son 22e but de la saison - allait d'ailleurs dans ce sens. Un renversement de situation logique pas loin d'être définitif si la frappe de Gylfi Sigurdsson n'avait pas trouvé le poteau (57e).


Lloris pas à la fête

Il n'a en fait fallu qu'une erreur (but de Downing à la 66e sur une passe en retrait mal ajustée de Walker pour Lloris) pour galvaniser des joueurs de Liverpool trop peu souvent à la fête cette saison devant leur public. En bon capitaine, c'est Steven Gerrard, sur penalty, qui se chargeait de redonner des couleurs aux Reds (82e). Un succès qui confirme le retour progressif de Liverpool sur le devant de la scène en 2013, et qui lui permet de prendre provisoirement la sixième place occupée par son voisin Everton. L'Europe n'est plus très loin (à deux points d'Arsenal, 5e, qui compte un match en moins).


Les Spurs de Tottenham voient, eux, leur position sur le podium fragilisée avec deux points d'avance sur Chelsea mais avec un match en plus au compteur..