Dans l'actualité récente

Tour de France des clubs : Caen, objectif maintien

Voir le site Téléfoot

Julien Féret et Yoann Gourcuff
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-07-18T11:14:26.940Z, mis à jour 2016-07-19T09:49:56.664Z

Avant la reprise du Championnat de France, le 12 août prochain, Téléfoot vous présente les vingt clubs qui feront la L1 en 2016-2017. Aujourd’hui : le Stade Malherbe de Caen.


La saison dernière

Le SM Caen ne s’en cachait pas : l’objectif était de se maintenir une deuxième année consécutive dans l’élite du football français. La 17ème place n'intéressait néanmoins pas les Caennais, et ils le démontraient clairement dès la première journée, en s’imposant 1-0 au Vélodrome. Un temps seul deuxième derrière le PSG, le SM Caen finira 4ème à la trêve hivernale (30 points) porté par un Andy Delort en verve (12 buts au total). Une place supérieure à leurs ambitions. Leur seconde partie de championnat ne sera en revanche pas aussi convaincante, l’irrégularité sera au rendez-vous pour le reste de la saison, avec une vague de défaites entre la 20e et la 30e journée. Finalement, ils réussissent à rester dans le top 10, en 7e position. Une sacrée perf'!

Les mouvements

Arrivées : I. Diomandé (Saint-Étienne), M. Dabo (Troyes), P. Sané (Bourg-Péronnas, r.p.), R. Genevois (OGC Nice) et S. Malbranque (Olympique Lyonnais).

Départs : A. Raineau (Châteauroux), C. Traoré (Châteauroux), D. Appiah (Anderlecht) et R. Rodelin (Lille, r.p.).



L’entraîneur : Patrice Garande

Patrcie Garande va entamer sa cinquième saison à la tête de l'équipe première du stade Malherbe de Caen, ce qui de nos jours, dans le monde impitoyable des entraîneurs de Ligue 1, est une sorte d'exploit. Homme de la remontée du SMC en Ligue 1 en 2014, il peut se targuer de deux saisons satisfaisantes parmi l'élite. Notamment la dernière où il mènera ses hommes jusqu'à la septième place du classement. Il forme avec Alain Caveglia, le directeur sportif, un binôme efficace et stable certainement pas étranger à la bonne tenue du club normand.

La star : Steed Malbranque

En souhaitant que Julien Féret, maître à jouer de l'équipe et toujours aussi décisif à 33 ans, n'en prenne pas ombrage, c'est le nouveau venu Steed Malbranque , en provenance de Lyon, qui va attirer l'oeil des caméras en ce début de saison. A 36 ans et malgré cinq petites minutes de jeu lors de la deuxième partie de saison 2015-16 avec Lyon, Steed Malbranque garde le moral et n'a pas débarqué en Normandie sans ambition: "Je ne veux pas me projeter aussi loin pour le moment. J’ai envie de prendre du plaisir (...) par rapport à l’expérience que je peux avoir, je vais essayer d’apporter un petit plus. Je ne vais pas tout révolutionner ici. Mais je veux apporter une petite touche d’expérience aux jeunes du groupe."

L'équipe probable

Vercoutre - Genevois, Yahia, Da Silva, M.Dabo - Adéoti, Seube, Féret, Malbranque - Kouakou, Bazile.

L’objectif

En coulisses, les dirigeants normands s'activent pour engager un nouveau joueur d'ici la fin du stage deauvillais. Mais hors de question de céder à la précipitation. Sur le point de faire le deuil de leur attaquant vedette Andy Delort, les dirigeants caennais cherchent également un attaquant capable de jouer dans les couloirs (un joueur de Valenciennes est suivi). A ce stade du mercato, avec un effectif néanmoins stable, réaliser le même parcours que la saison dernière relèverait de l'exploit. Le maintien sera une nouvelle la fois la priorité.

Notre pari : entre la 8e et la 12e place

Encadré par un entraîneur à poigne et adepte d'un jeu porté sur l'avant, on imagine mal le SM Caen perdre son football. Avec un Andy Delort en moins, on ne les voit néanmoins pas faire aussi bien que la saison passée (7e) mais suffisamment pour ne pas se ronger les ongles tout au long de la saison. Le ventre mou est leur destinée.