Dans l'actualité récente

Tour de France des clubs : Lorient, le maintien à tout prix

Voir le site Téléfoot

Benjamin Moukandjo   REUTERS Dominic Ebenbichler
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-07-16T15:22:30.207Z, mis à jour 2016-07-16T15:30:24.485Z

Avant la reprise du Championnat de France, le 12 août prochain, Téléfoot vous présente les vingt clubs qui feront la L1 en 2016-2017. Aujourd’hui : le FC Lorient.

La saison dernière

Comme en 2014-2015, le FC Lorient a vécu une saison compliquée. Les Merlus ont terminé à la 15e et ont dû se battre pour leur maintien tout le long de l'exercice. L'efficacité de Benjamin Moukandjo (13 buts) a été d'une grande aide, mais le temps où Lorient voyageait dans le ventre mou et pouvait tenir la dragée haute aux meilleures écuries est passé.

Les mouvements de l’intersaison

Arrivées : Lindsay Rose (Lyon), Sylvain Marveaux (Newcastle, fin de contrat), Yohan Wachter (retour de prêt, Sedan).

Départs : Raphaël Guerreiro (Borussia Dortmund), Yann Jouffre (Metz), Rémi Mulumba (Gazélec Ajaccio), Yrondu Musavu-King (Grenade), Valentin Lavigne (prêté à Brest).

L’équipe-type probable


Le onze possible de Lorient en 2016-2017


L’entraîneur : Sylvain Ripoll

Ces deux dernières saisons ont été fatiguantes pour Sylvain Ripoll. Le coach est apparu plusieurs fois atteint par les difficultés rencontrées par ses hommes. Il est profondément attaché à ce club qu'il fréquente depuis 1995. Peut-être que pour sa troisième saison, Lorient parviendra à appliquer ses principes et pratiquer enfin un jeu offensif ?

La star : Benjamin Moukandjo

Comme la saison dernière, il sera la principale menace en attaque côté merlu. Benjamin Moukandjo s'est épanoui à Lorient à la pointe de l'attaque, à tel point qu'il a éveillé les convoitises en Angleterre. Le Camerounais reste pour l'heure Lorientais, et s'il prolonge l'aventure en Bretagne et que les blessures l'épargnent, il aura toutes les cartes en mains pour signer une nouvelle saison prolifique (13 en 31 matchs en 2015-2016).

L’objectif en 2016-2017

Lorient, sur une pelouse naturelle et non plus synthétique à domicile, visera cette saison le maintien, comme d'habitude. Les deux dernières années ont prouvé que la marge était très réduite. Avec leurs moyens limités, les Merlus voudront assurer leur survie le plus rapidement possible dans un premier temps avant de songer à autre chose.

Notre pari : Luttera pour le maintien