Dans l'actualité récente

Tour de France des clubs : Montpellier, la saison sereine ?

Voir le site Téléfoot

Nicollin dérape
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-07-17T10:57:40.946Z, mis à jour 2016-07-17T12:37:09.611Z

Plombé par une première moitié de saison très difficile en 2015-2016, le MHSC espère vivre un exercice plus calme. Avec Frédéric Hantz, Montpellier vise la moitié de tableau.

La saison dernière

Montpellier est devenu un habitué des montagnes russes. Champion en 2012, 9e en 2013, 15e en 2014, 7e en 2015, le club de l'Hérault a terminé la saison 2015-2016 à la 12e place, après avoir passé l'hiver en position de relégable. Le deuxième mandat de Rolland Courbis au poste d'entraîneur s'est achevé en queue de poisson, et Frédéric Hantz a ramené le calme et les résultats après son arrivée en janvier dernier.

Les mouvements de l’intersaison

Arrivées : Anthony Vanden Borre (prêté par Anderlecht)

Départs : Djamel Bakar (Charleroi), Mustapha Yatabaré (retour de prêt à Trabzonspor), Ramy Bensebaini (retour de prêt à Paradou, puis transféré à Rennes), Bryan Dabo (Saint-Etienne), Anthony Ribelin (Rennes)

L’équipe-type probable


Le onze possible de Montpellier en 2016-2017

L’entraîneur : Frédéric Hantz

Le coach a séduit tout le monde dans l'Hérault. Sous sa coupe, Montpellier s'est extirpé de la zone de relégation où le club était englué, pour finalement se hisser jusqu'à la 12e place au prix d'une phase retour très réussie. L'escouade offensive montpelliéraine s'est transformée pour former un collectif bien huilé. Louis Nicollin, le président du MHSC, est persuadé qu'il est l'homme de la situation.

La star : Morgan Sanson

A bientôt 22 ans, Morgan Sanson est très attendu. Il a manqué presque toute la saison dernière à cause d'une grave blessure au genou droit. Pendant les deux exercices précédents, l'international Espoir a laissé voir de grandes qualités qui ont même attiré l’œil du PSG. Morgan Sanson a tout pour être le stratège du MHSC et toquer à la porte des Bleus peut-être.

L’objectif en 2016-2017

Si Frédéric Hantz se veut ambitieux, Louis Nicollin a fixé un objectif : finir dans les 10 premiers au classement. L'effectif va très peu bouger car Montpellier a décidé d'être sage sur le marché des transferts. En s'appuyant surtout sur des joueurs issus du centre de formation, le MHSC va procéder par étape : le maintien à assurer d'abord, puis la première partie de tableau, et enfin la meilleure place possible.

Notre pari : « Entre la 7e et la 12e place »

Montpellier a les armes pour réussir sa mission « première moitié de tableau ». Mais il va falloir prendre un bon départ et se révéler efficace en attaque malgré quelques départs. Le MHSC semble tout de même plus limité s'il s'agit de chatouiller les habituels outsiders.