Transfert : Giroud s'intéresse au Bayern Munich

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2012-05-09T14:20:00.000Z, mis à jour 2012-05-09T14:29:50.000Z

Interrogé par le quotidien allemand Bild, Olivier Giroud a confirmé son intérêt pour le club bavarois. Suivi de près par les dirigeants du Bayern, l'attaquant montpelliérain devra convaincre Louis Nicollin pour obtenir un bon de sortie.

Après les déclarations d'intérêt de Jupp Heynckes, l'entraineur munichois, l'avant centre du MHSC semble répondre favorablement à ses avances.




Alors que les attaquants de la Ligue 1 placent dans leur majorité la Premier League ou la Liga dans leurs championnats de rêve, Olivier Giroud se démarque de ses partenaires. Cette saison, il a clairement affiché que la Bundesliga serait un terrain en adéquation avec son jeu physique. Il a précisé dans les colonnes de Bild le degré des négociations avec le Bayern Munich « Je n'ai pas parlé personnellement avec le Bayern, mais mon agent l'a fait. » Première étape nécessaire avant d'envisager tout changement.




Néo international depuis le mois de novembre 2011, Olivier Giroud a trouvé avec les Bleus le parfait ambassadeur des munichois en la personne de Franck Ribéry. Le Montpelliérain a avoué avoir abordé ce sujet avec l'ancien Marseillais « J'ai déjà interrogé Franck sur la Bundesliga, des fans, des stades, de la qualité de vie allemande. Nous avons aussi parlé de l'attractivité de ce championnat pour un buteur tant les équipes pratiquent un jeu offensif. » Le chouchou de l'Allianz Arena peut en témoigner positivement.




Si l'entente entre le club allemand et le joueur de 25 ans ne devrait pas être difficile à trouver, les négociations seront plus délicates avec les dirigeants héraultais. Alors qu'il avait ouvert l'idée d'un départ au début de l'année pour son attaquant, Louis Nicollin est aujourd'hui beaucoup plus réticent « Il restera un an de plus avec nous si on finit dans les deux premiers » a affirmé le président montpelliérain.


Il ne manque plus aux Bavarois qu'à supporter Paris et Lille pour les deux dernières journées de Ligue 1 et préparer un chèque d'au moins 10 millions d'euros.