Transfert : Lloris et Rémy à Arsenal ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Olivier D'ARIES|Ecrit pour TF1|2010-05-19T07:53:00.000Z, mis à jour 2010-05-19T07:53:00.000Z

L'attaquant de l'OGC Nice Loïc Rémy et le gardien de l'Olympique Lyonnais Hugo Lloris seraient dans le viseur d'Arsène Wenger. Le gardien Lyonnais, excellent cette saison, serait la priorité d'Arsenal. Rémy viendrait épauler Chamakh en attaque.

Wenger, dénicheur de talents

Thierry Henry, Nicolas Anelka, Emmanuel Adebayor, autant de noms inconnus ou en difficulté qui se sont révélés sous la houlette du magicien Arsène Wenger.

Le technicien regarde le championnat de France et se positionne avec succès sur les joueurs en devenir de la L1. Marouane Chamakh, aujourd'hui à Londres, devrait finaliser son contrat.


Rémy, un parcours atypique

Né en janvier 1987 à Rillieux-la-Pape (69), cet attaquant d'origine martiniquaise est rapidement formé près de chez lui, à l'Olympique Lyonnais. C'est en 2006 à 19 ans que Rémy est lancé dans le bain face au rival St Etienne.


En 2007 chez les espoirs, il rejoint l'équipe de France A en 2008 en remplacement de Thierry Henry. Il évolue alors en prêt RC Lens. De retour à l'OL en 2009 il signe finalement à l'OGC Nice et honore sa première sélection contre le Nigeria. Arsenal serait prêt à mettre 16 millions d'euros.


Lloris, la force tranquille

Pour Lloris, c'est l'inverse de Rémy ! Né en 1986 à Nice, il intègre naturellement le centre de formation de l'OGC. Il quitte son club formateur en 2008 pour l'Olympique Lyonnais où ses performances en Ligue des Champions attisent la convoitise.

Il intègre les bleus en Juin 2009 et devient deuxième gardien derrière Steve Mandanda. Il redevient titulaire indiscutable pendant la campagne de qualification pour la Coupe du Monde 2010.


Jean-Michel Aulas ne devrait pas laisser partir Lloris, élu meilleur gardien du championnat de France et par ailleurs pisté par Manchester United. Arsenal devra donc mettre le prix (aux alentours de 15 millions d'euros) pour s'attacher ses services.

Les tristes performances de Manuel Almunia, pourraient pousser les Gunners à mettre la main au portefeuille.