Transfert - Barcelone : le Messi japonais rentre au pays

Voir le site Téléfoot

kubo
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-05-17T10:10:00.000Z, mis à jour 2015-05-18T17:40:30.000Z

Le FC Tokyo a profité des sanctions à l'encontre du FC Barcelone pour mettre la main sur un joueur de 13 ans déjà surnommé le "Messi japonais". Tafesuka Kubo était devenu en 2011 le premier Japonais à signer au Barça.

Inetrdit de recrutement sur de jeunes joueurs étrangers, le FC Barcelone a été contraint de laisser filer un joueur de 13 ans déjà surnommé le "Messi japonais".

Il débarque au Barça à 9 ans

Dans la longue liste des nouveaux Messi qui apparaissent chaque année sur la planète football, le FC Barcelone s'était entiché d'un jeune japonais, Takefusa Kubo en 2011. Ce jeune footballeur japonais était arrivé en Catalogne à l'âge de 9 ans, et poursuivait depuis sa formation avec les jeunes du Barça et était évidemment affublé du surnom de "Messi japonais" en raison de son talent balle au pied.

Direction le FC Tokyo

Une belle histoire naissante qui a subitement pris fin. Le FC Barcelone, toujours dans l'incapacité de recruter à cause des sanctions de la FIFA, ne peut en effet pas encore faire signer de contrat pro au jeune footballeur aujourd'hui âgé de 13 ans. Les Blaugrana ont été contraints de laisser partir leur pépite. A l'affût, le FC Tokyo, a sauté sur l'occasion. Le jeune talent s'entraîne d'ailleurs depuis avril au sien des installations du club japonais et devrait y signer prochainement. Le président du club a affirmé : "Nous espérons qu'il va devenir un joueur qui pourra porter l'équipe nationale et l'équipe olympique japonaises."

Sélectionné en - de 15 ans japonais

Pour porter les couleurs catalanes, Takefusa Kubo devra attendre ses 18 ans. Un scénario encore envisageable à ce jour. Denièrement, deux clubs anglais, Arsenal et Manchester City, se sont montrés intéressés par la pépite nippone récemment convoqué chez les moins de 15 ans japonais. A noter que Kubo n'est pas un cas à part au sein de la Masia. Un Coréen, Korean Lee Seung-Woo, lui-aussi prometteur, va être contraint de quitter la capitale catalane prochainement.