Transferts : Benjamin Corgnet, de la Côte d'Or à la Côte d'Azur ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Martin TRAN|Ecrit pour TF1|2012-06-10T11:33:00.000Z, mis à jour 2012-06-11T08:28:19.000Z

Auteur comme son équipe de Dijon d'une première partie de saison très prometteuse, Benjamin Corgnet est par la suite rentré dans le rang. Cet été, il ne devrait pas accompagner le DFCO en L2, plusieurs écuries du sud de la France s'intéressant à son profil.

Apres une seule saison au plus haut niveau, Benjamin Corgnet a prouvé qu'il y avait sa place. Dijon relégué, plusieurs équipes vont certainement se pencher sur le dossier du milieu de terrain de 25 ans.


Un parcours atypique


Passé en 2010 directement de la CFA2 à la Ligue 2, Benjamin Corgnet a lui-même été surpris par l'intérêt de Patrice Carteron, mais pas du tout impressionné devant le rythme imposé et requis par le niveau professionnel. Sa saison fort réussie (élu meilleur joueur de Ligue 2) aide Dijon à monter dans l'élite, où il continue ses belles performances jusqu'en décembre. Alors déjà annoncé dans les papier de clubs plus huppés (OL en tête), évoqué pour intégrer le groupe France, les débuts en L1 de celui dont le jeu rappelle Yoann Gourcuff ont marqué les esprits...



Une progression freinée par les blessures


Mais après ces premiers mois fracassants (8 buts en 19 matchs), il rentre dans le rang, en même temps que Dijon enchaine les matchs sans victoire. Corgnet victime des performances médiocres de son équipe, ou Dijon trop dépendant de son milieu offensif ? Quoiqu'il en soit, Dijon a plongé et se retrouve aujourd'hui relégué en Ligue 2, une descente que Corgnet ne devrait pas connaitre.



Nice, Monaco et Marseille intéressés ?


Bientôt privé d'Anthony Mounier (Montpellier, Saint-Etienne, OM ?) et de David Hellebuyck (retraite), l'OGC Nice aura besoin de renforcer son secteur offensif. L'AS Monaco, avec ses moyens et ses ambitions annoncées de montée en Ligue 1, voudra se renforcer avec des éléments ayant connu le haut niveau français. Enfin, après un exercice catastrophique entrainant une prochaine saison sans Ligue des Champions, l'OM va devoir degraisser et, s'il veut recruter, le faire de manière maligne. Le Dijonnais, estimé aujourd'hui autour de 3,5M€, s'avère donc une cible de choix pour les Olympiens, en manque d'un régulateur depuis le départ de Lucho en janvier.



Il est sorti de nulle part, plus précisément d'une division inférieure, n'a réalisé qu'une bonne demi-saison dans l'élite, et ne va pas couter un bras à son acquéreur : le destin de Benjamin Corgnet ne ressemblerait-il pas à celui d'un Franck Ribéry ?