Transferts : qui pour épauler Cavani en janvier ?

Voir le site Téléfoot

Ligue 1 – Avec un quadruplé de Cavani, le PSG écrase Caen (0-6)
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-09-19T13:42:03.089Z, mis à jour 2016-09-19T13:47:16.802Z

Malgré le quadruplé de Cavani contre Caen, l'attaque du PSG semble encore un peu tendre. Manquant d'alternative à l'uruguayen. quel joueur le club pourrait-il recruter en janvier ?

En laissant filer sa star suédoise, Zlatan Ibrahimovic, au dernier mercato, sans véritablement le remplacer, le Paris-Saint-Germain s’est considérablement affaibli. Ne compte plus que sur Edinson Cavani comme seul véritable attaquant de pointe avec deux recrues, Jese et Ben Arfa, surtout performantes sur les côtés, Unai Emery doit trop souvent bricoler.

La nécessité d’une recrue

Pour un club ayant l’ambition de remporter la Ligue des Champions, être tributaire du rendement d’un Matador branché sur courant alternatif depuis le début de la saison pourrait être un vrai frein au moment d’aborder les matches éliminatoires.

Recruter un concurrent à l’uruguayen apparaît dès lors comme une priorité du prochain mercato hivernal. Un joueur expérimenté, capable d’évoluer seul en pointe, acceptant la concurrence et ne disputant pas la Ligue des Champions. Bref, un oiseau rare.

Voici notre Top 5 des prospects à considérer :

Romelu Lukaku (Everton) : le plus onéreux

Ses plus : véritable cador du championnat d’Angleterre, le Belge est devenu un taulier de sa sélection. Avec déjà 333 matches en carrière pour 139 buts à seulement 23 ans, l’attaquant serait une solution de tout premier choix et à long terme.

Ses moins : son prix, Everton ne négociera pas en dessous de 70m€. De plus, il arriverait comme un titulaire en puissance, pas forcément idéal pour le vestiaire parisien où Cavani est très apprécié.

Carlos Bacca (Milan AC) : le plus évident

Ses plus : déjà tout proche de rejoindre la capitale cet été, le colombien connaît parfaitement le schéma d’Emery pour qui il a déjà évolué à Séville. Buteur fiable et expérimenté, il acceptera de s’assoir sur le banc.

Ses moins : extra-communautaire. Il manque également d’expérience en Ligue des Champions.

Edin Dzeko (AS Rome) : le plus adapté

Ses plus : buteur létal avec 229 buts en 549 matches en carrière, le bosnien est le finisseur par excellence. Efficace dans le rôle de « supersub » à Manchester City avec une grosse expérience du haut niveau il a le profil de l’emploi.

Ses moins : sortant d’une saison compliquée, il devra être remis en confiance.

Klaas-Jan Huntelaar (Schalke 04) : le plus cheap

Ses plus : excellent buteur (390 buts en 658 matches), le néerlandais possèdent également un profil idéal. Renard des surfaces, il peut marquer dans toutes les positions et toutes les situations. Il pourrait être le joker parfait en fin de saison.

Les moins : plus tout jeune (33 ans), sa capacité à rester au top est sujette à caution. Gros caractère, il peut également s’avérer difficile à gérer dans un vestiaire, de plus, son attachement à son club pourrait le rendre difficile à recruter.

Didier Drogba (Impact Montréal) : le plus risqué

Ses plus : son immense expérience, sa combativité exceptionnelle et sa capacité à être décisif dans les grands matches pourrait en faire un joker de luxe capable de faire la décision sur un quart d’heure en fin de match.

Ses moins : éloigné du haut niveau depuis deux saison, son aptitude à retrouver le rythme reste clairement une énigme, surtout à 38 ans. Un vrai pari.