Transferts OM : Le bilan du mercato marseillais

Voir le site Téléfoot

Rémy
Par Christopher GIL|Ecrit pour TF1|2010-09-01T09:59:00.000Z, mis à jour 2010-09-01T09:59:00.000Z

L'OM a été un acteur majeur de ce mercato. Il a notamment obtenu le transfert d'Azpilicueta, de Rémy et de Gignac. Mais Niang et Ben Arfa sont partis. Marseille gagne t-il au change ?

Les transferts de l'OM permettront-ils à Marseille d'être Champion de France une saison de plus ?


Des recrues offensives
Excellent la saison passée concernant son secteur défensif, l'Olympique de Marseille a décidé de ne pas chambouler toute sa défense. Seul Bonnart est parti, remplacé par Azpilicueta. Un jeune défenseur espagnol, au profil offensif, qui déborde beaucoup sur son couloir et qui participe au jeu de son équipe. Toutefois, son premier rôle est de défendre, sous peine de déstabiliser sa propre défense. Gignac et Rémy ont été recrutés pour animer l'attaque marseillaise orpheline de Niang et Ben Arfa. Le premier avait fait une première saison étincelante avec Toulouse avant d'être moins performant la saison passée en raison notamment de blessures. Rémy est lui capable de dribbler, déborder et marquer. Un joueur complet en résumé. Ayew lui, de retour de prêt, dispose d'une bonne vitesse lui permettant de percuter sur son côté gauche.


Niang, Ben Arfa et Bonnart sont partis
Bonnart, pourtant régulier dans ses performances, a migré sous d'autres cieux. Ben Arfa, capable de coups de génies mais aussi d'irrégularité, s'en est lui allé à Newcastle. Ayew, en vue lors du dernier Mondial, devrait pouvoir le faire oublier. Quant à Niang, Marseille perd là son buteur fétiche et capitaine. Leader dans l'âme et véritable chasseur de buts, la tâche s'annonce plus compliqué pour Gignac, chargé de le remplacer. L'OM conserve un effectif capable de remporter le championnat de Ligue 1. A condition que Gignac remplisse son rôle de buteur aussi bien que ne le faisait Niang.


L'OM futur champion de France ? Seul Lyon semble capable de se mettre en travers de leur route.



Christopher GIL



Illustration OM.net