Trophées UNFP : Jardim et la "truelle d'or"

Voir le site Téléfoot

2017 04 08T171240Z 387484354 RC1BF1B43730 RTRMADP 3 SOCCER FRANCE ANG AMO
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-05-15T15:28:16.583Z, mis à jour 2017-05-15T15:28:19.689Z

En lice pour l'élection du meilleur entraîneur de Ligue 1 de la saison, Leonardo Jardim, le coach de l'AS Monaco, a ironisé sur son absence de la short list les années précédentes.

Fier de ses origines portugaises, le technicien monégasque a rappelé qu'en "2014 et 2015, (il a) gagné la truelle d'or".

Top 10 : Les légendes de l'AS Monaco

Jardim n'avait pas aimé

Leonardo Jardim a de la mémoire et de l'humour. Critiqué lors des deux dernières saisons pour le jeu tristoune développé par son équipe et absent de la liste des entraîneurs nommés pour le trophée UNFP, le technicien portugais s'était énervé la saison dernière : "Les quatre nommés sont les quatre meilleurs entraîneurs français de L1. Moi je crois que je peux gagner le trophée de meilleur maçon portugais qui travaille en France. J'en profite pour saluer tous les maçons portugais de France..."

"Si je gagne cette année le trophée UNFP ce sera une progression"

Ce lundi en conférence de presse, alors qu'il est enfin dans la liste après la folle saison de Monaco, le virtuel champion de France a ironisé : "En 2014 et 2015, j'ai gagné la truelle d'or, si je gagne cette année le trophée UNFP ce sera une progression, a-t-il lâché. Le trophée de meilleur entraineur, ce serait une reconnaissance pour ces 3 ans de travail".

Monégasques et Niçois ne seront pas là

En cas de récompense ce soir, Leonardo Jardim ne pourra pas brandir son trophée. Tout comme Bernard Silva (catégorie "meilleur joueur"), Danijel Subasic ("meilleur gardien") ou encore Kylian Mbappé ("meilleur espoir"). Les Monégasques se feront en effet porter pâle ce soir en raison du match en retard programmé ce mercredi face à l'AS Saint-Etienne. Une autre formation de premier rang, à savoir l'OGC Nice fera également faux bond à la cérémonie organisée à Boulogne-Billancourt. Jean-Pierre Rivère, le président azuréen, a organisé un dîner pour fêter la belle saison de ses ouailles (3e). Lucien Favre ("meilleur entraîneur") et Wylan Cyprien ("meilleur espoir"), également nommés, ne sont pourtant pas à l'abri d'une bonne surprise.