Troyes-Bordeaux : les Girondins rejoignent Evian-TG en finale de Coupe de France

Voir le site Téléfoot

Sane Plasil Tremoulinas Bordeaux
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2013-05-15T07:59:00.000Z, mis à jour 2013-05-15T08:03:31.000Z

Menés au score, les Girondins de Bordeaux ont finalement pris le dessus sur Troyes (2 buts à 1) pour disputer la dixième finale de leur histoire. Ils la joueront face à Evian-TG, le 31 mai prochain, au Stade de France.

Les Girondins de Bordeaux se sont qualifiés pour la finale de la Coupe de France en battant Troyes 2 buts à 1.

Une première période tout en souffrance
Sa dixième finale de Coupe de France, Bordeaux est allé la chercher dans la douleur. Piégés par la bonne entame de troyens volontaires, les hommes de Francis Gilot ont dû courir après le score dès la 7ème minute, quand Bahebeck profita d'une erreur de Sané pour tromper Carrasso. A ce moment-là du match, les Girondins étaient nerveux mais ont commencé à mettre le pied sur le ballon. Fort heureusement pour eux, l'égalisation est venue juste avant la mi-temps, par un Diabaté maladroit jusque-là (41ème). La deuxième période fut presque à sens unique puisque Bordeaux fut dominateur dans tous les domaines. Heureux sur le deuxième but (Bréchet dévia la balle dans sa cage), les coéquipiers de Ludovic Obraniak tenaient trop à la Coupe de France pour la laisser filer.

Gillot est soulagé
« C'est un soulagement. Cela s'est joué sur un coup de dés et la chance a bien voulu nous sourire. De toute façon, on est toujours passés dans la douleur. A 2-1, on recule trop, mais j'ai de nombreux joueurs qui piochent. On manque de fraîcheur. Il va falloir bien récupérer avant la finale. » a expliqué Francis Gillot, lucide comme à son habitude. Pour Ludovic Obraniak, le plus dur reste à faire car il s'agit avant tout de gagner le trophée. « Désormais, on est en mission. » a estimé le milieu polonais. Cette mission se terminera le 31 mai prochain.

Une quatrième coupe de France ?
A la fin du mois, Bordeaux pourra soulever la quatrième Coupe de France de son histoire. Sur son chemin se dressera Evian-TG, une équipe très en forme actuellement (les Hauts-Savoyards restent sur deux 4 à 0, dont un contre Nice en Championnat). Francis Gillot a d'ailleurs souligné les bonnes performances du futur adversaire de ses troupes, « L'Evian-TG est sur une bonne dynamique, alors ce sera compliqué. » Et c'est avec humour qu'il a annoncé son plan, « Comme on a une petite répétition contre eux [le 26 mai, en Ligue 1], on va essayer de blesser un maximum de joueurs. »

Bordeaux peut sauver sa saison avec la Coupe de France.