Dans l'actualité récente

Ukraine-France : Deschamps veut "tout faire"

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2013-11-16T09:29:00.000Z, mis à jour 2013-11-18T09:32:20.000Z

S'il a tenu à féliciter l'Ukraine pour son match, Didier Deschamps est apparu très lucide en conférence de presse : il faudra l'implication de tout le monde pour réaliser les exploits. Les joueurs semblent au diapason.

Après la défaite de son équipe face à l’Ukraine, Didier Deschamps a été totalement transparent : il sait que la France n’est plus dans une bonne position et qu’il va falloir aller chercher la qualification avec le cœur et beaucoup de courage.


"Cette équipe d’Ukraine n’est pas facile à jouer"

Sur ses onze derniers matches officiels, l’Ukraine n’a encaissé que quatre buts. La tâche était donc loin d’être facile pour les Bleus, qui ont eu plus d’opportunité vendredi soir, mais qui n’ont rien concrétisé. "On a eu une deuxième période où on a eu des opportunités aussi mais, en menant au score, cela leur a donné encore plus d’énergie. C’est la confirmation que cette équipe d’Ukraine n’est pas facile à jouer. Il y a de l’engagement. Il faut les féliciter pour leur match." confie Didier Deschamps en conférence de presse.


La clef ? C’est la récupération

"A nous de bien récupérer pour ce match retour. On va tout faire pour jouer notre chance à fond même si, je le répète, ce résultat leur est favorable, bien sûr." continue un sélectionneur assez alarmant, mais très lucide, "Il va falloir bien récupérer et se projeter. Alors oui, y croire. Et il faudra toutes les forces réunies pour renverser cette tendance." Sinon, Didier Deschamps regrette la perte de contrôle de Laurent Koscielny, les fautes non sifflées sur Franck Ribéry et la position parfois trop basse de Samir Nasri.


Les joueurs restent soudés

Pour les Bleus, la victoire - et la qualification - passeront par de la solidarité, comme l’expliquent Karim Benzema, "Dans le vestiaire, il n’y avait pas d’abattement. Il reste un match, il faut se serrer les coudes" et Mathieu Valbuena, "On va rester soudés entre nous pour essayer de faire un grand résultat mardi au match retour." Pour Hugo Lloris et Samir Nasri, la France est capable de renverser la vapeur, même si "ça s’annonce compliqué" pour le joueur de Manchester City.



La France est dos au mur et c’est peut-être dans cette situation qu’elle montrera son meilleur visage.