Un an après... Kevin Gameiro

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2012-04-26T12:30:00.000Z, mis à jour 2012-04-26T12:30:57.000Z

Il y a un an, Kevin Gameiro évoluait à Lorient mais les plus grands clubs européens et français courtisaient le meilleur buteur français du championnat.

La saison dernière à la même époque, tout souriait à Kevin Gameiro. Les observateurs prédisaient à l'attaquant du FC Lorient un bel avenir, dans un grand club européen et en équipe de France. Qu'en est-il ?


A quelques jours de ses 24 ans, Kevin Gameiro talonnait Moussa Sow au classement des buteurs de Ligue 1 et se montrait réceptif aux rumeurs annonçant son départ de Lorient à l'intersaison : « J'ai envie de connaître autre chose. » Outre des clubs tels que Tottenham, Valence ou Séville, le nouvel international se trouvait sur les tablettes du LOSC et de Paris. Mais à l'époque, la planète foot doutait des capacités du PSG pré-Qatari à sortir les 10M€ minimum demandés par Lorient pour un transfert.





Finalement, le PSG a recruté Kevin Gameiro à l'intersaison contre un chèque de 11M€ plus divers bonus. L'attaquant français a signé un contrat de 4 ans à Paris, avant de voir débarquer QSI, ses moyens financiers et ses nouvelles ambitions. Devant rapidement s'adapter à un contexte parisien encore plus exigeant que prévu, Kevin Gameiro réalise un bon début de saison, avant de s'éteindre progressivement, au point de perdre sa place de titulaire avec l'arrivée de Carlo Ancelotti en janvier dernier.


La situation de Kevin Gameiro au PSG ne paraît pas devoir s'améliorer dans les semaines qui viennent, Carlo Ancelotti et les dirigeants du club souhaitant l'arrivée d'un avant-centre d'envergure mondiale au prochain mercato. La perspective d'une concurrence encore plus forte pour l'ancien Lorientais, qui a déjà du mal à s'imposer face à Guillaume Hoarau. L'avenir de Kevin Gameiro pourrait donc s'écrire ailleurs qu'à Paris. Et sa participation à l'Euro 2012 avec les Bleus n'est plus du tout assurée.

Et aussi, il y a un an : le football français et le sélectionneur se débattaient en pleine affaire des quotas ; Lionel Messi dominait le Clasico de toute sa classe ; la course au titre faisait rage entre l'OM et Lille...