Dans l'actualité récente

Un an après... Yoann Gourcuff

Voir le site Téléfoot

error
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2012-03-29T14:01:00.000Z, mis à jour 2012-03-29T14:07:42.000Z

Il y a un an, Téléfoot se penchait sur le cas Yoann Gourcuff, qui n'arrivait pas à s'imposer à Lyon et voyait sa place en équipe de France de plus en plus menacée. Qu'en est-il un an plus tard ?

Malheureusement pour le football français, le mystère Yoann Gourcuff s'est un peu plus épaissi chaque jour depuis un an. L'ancien futur meneur de jeu des Bleus ne parvient pas à remonter la pente.



Incapable de retrouver avec Lyon le niveau qui fut le sien lors de son passage à Bordeaux, Yoann Gourcuff continuait de susciter beaucoup de questions il y a un an. Ses performances en club commençaient même à menacer sa légitimité en équipe de France, où Laurent Blanc lui conservait sa confiance tout en prévenant que ça ne serait pas éternel. Le patron des Bleus a tenu parole puisque la dernière sélection de Gourcuff remonte au... 29 mars 2011 en match amical contre la Croatie (0-0).





Aujourd'hui Yoann Gourcuff n'est même plus évoqué comme une alternative crédible en équipe de France et ne semble même plus faire partie des plans de Rémi Garde, qui a remplacé Claude Puel au poste d'entraîneur de Lyon. Le milieu de terrain âgé de 25 ans a continué sa descente aux enfers sans que rien ne vienne stopper sa chute. Quelque soit le problème, physique ou mental, Gourcuff ne parvient pas à trouver la solution qui le ramènerait au haut niveau.



Arsène Wenger déclarait dans notre sujet : « Ou il rentre dans le rang, ou ça le rendra plus fort. » Pour l'instant, Yoann Gourcuff n'est même pas rentré dans le rang, il a carrément disparu de la circulation. L'Euro 2012 ? Un objectif improbable vu sa position actuelle. Seul un transfert en fin de saison (à Arsenal ?) paraît désormais pouvoir sortir le joueur de sa léthargie. A Lyon, plus grand-monde ne semble croire à une renaissance.

Et aussi, il y a un an : Karim Benzema était au top ; Fernando Torres traversait des heures difficiles à Chelsea ; André Ayew s'imposait comme le monsieur plus de l'OM...