Un arrêt cardiaque pour Ronaldo le 12 juillet 1998 ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2012-02-03T15:17:00.000Z, mis à jour 2012-02-03T15:24:25.000Z

Le mystère entoure toujours l'état de forme de l'avant centre brésilien le jour de la finale de la Coupe du Monde 1998. Le président de la société italienne de cardiologie rouvre le dossier en évoquant désormais la thèse d'un arrêt cardiaque.

Il Fenomeno a terminé sa carrière depuis un an mais le souvenir de 1998 continue d'entretenir une énigme.




Invité dans l'émission italienne la Tribu del calcio sur Premium Calcio, Bruno Caru a relancé les interrogations concernant le problème rencontré par Ronaldo le jour de la finale de la Coupe du Monde. Pour lui pas de doute, Ronaldo a bien souffert d'un arrêt cardiaque et non d'une crise d'épilepsie « une fois arrivée à l'hôpital, il avait dix-huit pulsations par minute Cela signifie qu'au moment de la crise, le cœur s'est arrêté de battre » a-t-il précisé.




La thèse de la crise d'épilepsie avait été établie suite aux déclarations de Roberto Carlos. Compagnon de chambre de Ronaldo, le défenseur avait décrit aux médecins français les convulsions de son coéquipier au moment de la crise. Aucune vérification sur la nature du problème n'aurait été faite une fois arrivée à l'hôpital.




Bruno Caru indique même que le personnel de soin français a pris de gros risques pour la santé de l'attaquant en lui administrant un puissant médicament : « Ils ont utilisé un sédatif très lourd, le Gardénal, que Marylin Monroe a utilisé pour se suicider ».


Ces nouvelles informations permettent de comprendre encore un peu plus la prestation transparente de Ronaldo au cours de cette finale.