Un but valable refusé par l’arbitre relance le débat sur la vidéo

Voir le site Téléfoot

Arbitre utilisant un spray
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2017-04-10T11:07:45.864Z, mis à jour 2017-04-10T11:12:38.878Z

Lors de la rencontre entre le PSV Eindhoven et Willem II aux Pays-Bas, l’arbitre a commis une erreur en refusant un but pourtant valable. De quoi relancer les questions autour de la vidéo…

Aux Pays-Bas, les supporters de Willem II regrettent sans doute que la « Goal Line Technology » ne soit pas utilisée. Avec l’appui de ce procédé, leur club auraient ouvert le score et changé le cours de cette rencontre perdue 5-0. Encore une fois, il est donc question du bon usage de la vidéo dans le football…


But marqué mais non validé

On joue la 35ème minute du match entre le PSV Eindhoven et Willem II lors de la 30ème journée de l’Eredivisie, le championnat néerlandais. A 0-0, le milieu de terrain Thom Haye décoche une frappe  surpuissante qui vient heurter la barre transversale et le ballon  rebondit ensuite juste derrière la ligne. Si en direct, le doute subsiste sur le fait qu’il y ait but ou non, au ralenti le constat est net, Willem II aurait dû ouvrir le score. 

Ensuite le match a été totalement contrôlé par le PSV (5-0), mais cette réalisation aurait pu changer le cours du match. Encore une fois la vidéo aurait pu permettre à l’arbitre de vérifier si sa décision était la bonne ou non.

Le précédent France – Espagne au Stade de France

La débat reste le même, est-ce que la vidéo est un atout pour le football ? Il y a autant de partisans en faveur de la technologie que contre, et la question est de plus en plus au cœur des discussions sur l’évolution du football. Avec ce procédé, le but de Willem II aurait été validé. Pour éviter qu’il y ait un arrêt de jeu le temps de prendre la décision, un dispositif similaire à celui de France - Espagne aurait été nécessaire : une équipe d’assistants placée en dehors du Stade qui s’aide de la vidéo pour infirmer ou confirmer les décisions du trio arbitral. 


Gerard Deulofeu


Lors du match des Bleus, deux décisions prises rapidement ont donc permis un meilleur arbitrage, en invalidant un but de Griezmann autorisé dans un premier temps, et en validant un but de Deulofeu en deux temps pourtant initialement et injustement annulé pour une position de hors-jeu

A chaque fois cela a pris quelques secondes, les deux équipes étant de toute façon arrêtées suite au coup de sifflet de l’arbitre. Pour le moment la technologie et la vidéo ont fait leurs preuves sur les phases de jeu où elles ont été utilisées. Les prochaines expérimentations en diront plus, mais dommage pour Willem II, il n’y a pas de rétroactivité.


Arbitrage vidéo France Espagne