Un Chili amputé mais sans complexe

Voir le site Téléfoot

Un Chili amputé mais sans complexe
Par A. Ph. (Avec AFP)|Ecrit pour TF1|2010-06-28T16:00:00.000Z, mis à jour 2010-06-28T16:00:00.000Z

Le Chili sera privé contre le Brésil de ses deux défenseurs centraux, suspendus. Marcelo Bielsa a pourtant conditionné ses joueurs pour se faire une place dans l'histoire, lors du huitième de finale programmé mardi (20h30) à Johannesburg.

Lors de leur troisième match de poule, les Chiliens se sont qualifiés malgré une défaite contre l'Espagne (1-2) finalement sans conséquences. Enfin presque : Gary Medel et Waldo Ponce, ses deux défenseurs centraux titulaires, ont chacun récolté un avertissement et seront suspendus pour le huitième de finale. Le milieu Marco Estrada, qui a écopé d'un carton rouge, ne peut pas non plus être aligné pour ce match décisif. Le Chili va devoir bricoler pour mettre sur pied un onze de départ solide. Quand le secteur à remodeler est celui de la défense, et que l'adversaire se nomme le Brésil, c'est problématique...


Vers une charnière Contreras-Isla


Sauf surprise, le technicien argentin du Chili Marcelo Bielsa devrait faire démarrer l'ancien Monégasque Pablo Contreras. Pour l'épauler, le milieu récupérateur Mauricio Isla pourrait être titularisé. Marcelo Bielsa préfère avoir confiance en ses remplaçants, et ne veut pas se montrer pessimiste malgré les incertitudes. "Nous verrons demain (lundi) si nous étions bien préparés pour un évènement de cette ampleur", déclare t-il sobrement.


Quelle que soit l'équipe alignée, l'expérimenté entraîneur veut que ses hommes aient conscience de l'importance de la date : "Nous devons être plus prudents, pour éviter la défaite. Nous devons respecter un adversaire de la trempe du Brésil. Pour gagner, il ne suffit pas de jouer sur ses qualités, il faut aussi s'adapter au potentiel de l'adversaire, savoir le contrer. Si vous jouez seulement votre jeu, vous vous affaiblissez." Marcelo Bielsa espère voir sa sélection reproduire ce qu'elle a fait contre l'Espagne, face à laquelle elle n'a perdu que 2-1, pourtant en infériorité numérique. Ce match "ressemble à celui qui nous attend contre le Brésil, confie t-il. Espérons que cette expérience va nous aider."


Bielsa : "C'est motivant de pouvoir changer l'histoire"


Le Brésil n'a plus perdu face au Chili depuis dix ans. Vouloir déjouer pronostics et statistiques, tel sera le crédo cette équipe, coachée par un homme qui n'hésite pas à ironiser en se qualifiant de "spécialiste des défaites", mais veut à tout prix réaliser l'exploit : "C'est motivant de pouvoir changer l'histoire, chaque match nous en donne l'occasion, et celui de lundi est une vraie chance. La psychologie compte toujours en compétition. (...). On connaît l'importance du Brésil dans l'histoire du foot, mais en toute modestie, nous allons essayer de nous y faire une petite place."