Un départ de Wenger pourrait chambouler toute l'Europe du football

Voir le site Téléfoot

Arsène Wenger - Arsenal
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2017-03-01T11:27:50.844Z, mis à jour 2017-03-01T11:30:21.367Z

Annoncé partant d'Arsenal en fin de saison, Arsène Wenger pourrait lancer un grand mouvement sur les bancs européens.

Après 21 ans de règne absolu à Highbury puis à l’Emirates Stadium, Arsène Wenger n’a jamais semblé aussi proche de devoir passer la main en fin de saison. Une véritable révolution de palais qui pourrait déclencher un jeu de chaises musicales dans toute l’Europe.


Wenger partant en fin de saison

La correction 5-1 reçue à l’Allianz Arena aura donc été la goutte d’eau qui aura fait déborder le vase. Encore battu, et certainement éliminé, aux portes des quarts de finale de la Ligue des Champions, Arsenal a confirmé cette année qu’il existait un plafond de verre à ses performances européennes et qu’il ne faisait plus partie des équipes destinées à jouer la gagne sur la scène européenne.


Un constat qui devrait avoir raison du coach alsacien qui ne sera vraisemblablement pas prolongé pour une 22ème saison et qui pourrait laisser la main après plus de 1100 matches passés sur le banc londonien pour trois victoires en Premier League, six en Cup et six Community Shields. Ne lui aura manqué qu’un couronnement continental malgré deux finales européennes en 2000 (UEFA) et 2006 (Ligue des Champions).


Une porte de sortie prestigieuse ?

S’il aurait d’ors et déjà refusé une offre mirobolante de 35 M€ par saison en Chine, Wenger pourrait néanmoins ne pas mettre un terme à sa carrière et s’offrir une suite en apothéose du côté de l’Espagne. En effet, le magazine espagnol As en fait aujourd’hui un possible successeur à Zinedine Zidane sur le banc du Real Madrid en cas de départ de l’ancien meneur des Bleus. Une possibilité pourtant encore très improbable.


En revanche, son départ provoquerait un grand jeu de chaise musicale. Puisqu’on parle de Massimiliano Allegri pour le remplacer, le banc de la Juventus Turin serait alors à pourvoir et les médias italiens évoquent déjà les pistes de Jardim (Monaco) et Sousa (Fiorentina) comme étant prioritaires du côté du Piémont. Bref, l’on a pas fini d’entendre des rumeurs en tout genre d’ici juillet…