Dans l'actualité récente

Un ex-employé d’Arsenal se paie Arsène Wenger

Voir le site Téléfoot

Arsène Wenger
Par Nicolas SCHIAVI|Ecrit pour TF1|2016-08-23T09:03:15.306Z, mis à jour 2016-08-23T09:08:36.778Z

La lettre de démission d'un employé du club londonien a fait grand bruit. Une décision de quitter son poste relative aux derniers propos du coach à propos du marché des transferts.

Son cri du coeur a fait le buzz. En blâmant l'attitude d'Arsène Wenger dans une lettre de démission rendue publique, cet ex-employé de la boutique officielle du club d'Arsenal a délivré un message à la fois franc et amer sur les récents propos du coach français concernant le mercato.

Arsenal à la traîne

"Je dépenserai 300 millions sur un joueur si je les avais. Nous sommes un club avec 600 employés et nous devons avoir une attitude responsable". C'est avec ces mots que l'entraîneur des Gunners a répondu aux questions - récurrentes - concernant la frilosité d'Arsenal sur ce mercato d'été. Alors que les autres grands clubs de Premier League (Chelsea, Manchester United, Manchester City, Liverpool entres autres) dépensent sans compter pour attirer les meilleurs joueurs de la planète, Arsenal n'a pour l'instant enregistré qu'une seule recrue : Granit Xhaka (pour quelque 40 millions d’euros).

 La réponse d'Arsène Wenger faisait suite au match nul concédé contre Leicester et n'a visiblement pas satisfait cet employé qui a préféré démissionné afin que son club de coeur puisse être plus actif sur le marché des transferts. Avec ironie, l'homme a posté sa lettre de démission sur Twitter en ridiculisant les propos du manager déjà très critiqué pour les mêmes raisons Outre-Manche. La missive a fait sensation chez les fans des Gunners.

"C'est une honte"

Après deux ans de bons et loyaux services au sein de la boutique officielle du club d'Arsenal, cet employé a choisi, comme il le dit sur son compte Twitter, de ne plus "être un fardeau" pour l'équipe et pour Arsène Wenger. Samedi, il avait déjà dit combien il était "dégoûté" par le fait que l'Alsacien se serve des employés du club pour ne pas tenter des coups sur le marché des transferts. Voici l'intégralité de sa lettre :

"Je suis un grand fan du club et c’est avec regret que je vous informe de ma démission. J’ai apprécié de travailler deux ans dans la boutique du club. En tant que supporter, c’est un rêve de travailler pour le club de mon cœur.

Ma décision est due aux commentaires d’Arsène Wenger à propos du staff, après le nul contre Leicester. Il se sert du prétexte d’avoir 600 employés qui travaillent pour le club pour justifier l’absence de dépenses sur le marché des transferts, c’est une honte.

Je gagne 8 euros de l’heure et je travaille 37,5 heures par semaine. Je suis payé 310 euros par semaine, soit 16 280 euros par an. Theo Walcott gagne dix fois plus en une semaine.

J’espère qu’avec mon salaire en moins à payer, M. Wenger pourra s’offrir plus de joueurs. Je ne veux pas être un fardeau plus longtemps pour le club. Aujourd'hui, il ne compte plus que 599 employés.

Bonne chance, et j’espère que vous me donnerez de bonnes références pour mon futur job.

Merci pour tout."